jeudi 13 juillet 2017

Shri Krishna ou la diplomatie divine

« Krishna a été la huitième forme de l’Adi Vishnou à l’ère de Dwapara Yuga. Là encore, l’Adi Shakti a pris trois formes. Celle de Mahakali, qui a vécu très peu de temps en tant que Vishnumaya, la sœur nouvellement née de Krishna. Elle était en fait la fille de Yeshoda, la mère adoptive de Shri Krishna, et a été tuée par le démon Kamsa. Elle s’est réincarnée plus tard en tant que Draupadi, la femme des Pandavas.
Yeshoda était elle-même une Incarnation de Mahasarasvati.
Mahalakshmi s'est incarnée en Radha et en Rukmini. "Ra" signifie la puissance ou l'énergie; "dha" signifie la subsistance, donc Radha signifie "celle qui soutient le pouvoir". En tant que Rukmini, elle est devenue la reine du Seigneur Krishna, roi de Dwaraka.
Krishna, la plus importante expression de Dieu le Père, s’est incarné pour ouvrir un nouvel horizon à la compréhension humaine sur ce qu’est la Puissance de l'amour divin: Dieu, en tant que témoin, observe le jeu de sa Puissance. Avec l'Incarnation de Krishna, l'imagination humaine allait devenir consciente des pouvoirs de Dieu Tout-puissant en tant que témoin. Le Grand Être primordial (le Virata) s’exprimait en fait à travers Krishna, et son avènement a permis aux poètes et aux philosophes d’aborder le royaume intuitif des perceptions métaphysiques.

Il a employé la méthode de la diplomatie divine, en tant que roi et diplomate, pour expliquer aux gens la vraie nature de la réalité. La beauté de la diplomatie divine se trouve dans l'amélioration spirituelle des personnes; son essence, c’est de guider les ignorants et les déraisonnables vers le chemin de la droiture et de la religion, d’une façon diplomatique, par la manipulation habile ou le leurre. En bref, ces personnes-là devaient être amenées sur les rives de l'Amour divin de gré ou de force.
Krishna a passé sa vie avec les gens du peuple, et donc son Incarnation a donné lieu à un mouvement spirituel populaire. Il est apparu à Arjuna sous la forme du Virata, et pour la première fois, des yeux humains ont pu entrevoir l’Être Primordial. Jadis, on disait qu’il fallait dire une vérité (satyam) agréable à entendre (priyam). Souvent cependant, dire la vérité peut blesser les sentiments d'autrui. Cette déclaration contradictoire a ensuite été contestée par de nombreux intellectuels. Krishna a indiqué que si l'objet de l'amélioration de l'Esprit (hita) se trouvait quelque part entre dire la vérité et être agréable ou sympathique, alors il était approprié de dire la vérité avec délicatesse. Il voulait dire par là que si la vérité est dite dans le but d’améliorer ou d'élever l'Esprit, elle devient finalement agréable à entendre pour l'Esprit. Étant enfants, Radha et Krishna jouaient au jeu de Rasa (Ra + Sa, qui signifie avec énergie).
Rasa est le jeu qui manifeste une identification avec la Puissance de Dieu. C'était le jeu de Sahaja Yoga, de la circulation divine des vibrations. Tous les camarades de Krishna étaient innocents, ils étaient de simples vachères et vachers, Gopis et Gopas. Ils ne savaient pas qu'Il essayait de manifester le fonctionnement de Sahaja Yoga (la croissance spontanée du Soi) par le jeu -lila- de Rasa. C'était un jeu très simple comparable aux rondes enfantines.
Lorsque Radha remplissait sa cruche à la rivière Yamuna, Elle faisait passer automatiquement les vibrations de Pranava dans l’eau, car Elle était l’Adi Shakti et qu’Elle portait son pichet sur la tête. Quand Krishna brisait les cruches, l'eau vibrée se répandait alors sur le sol de Brindavan, là où tous deux vivaient, et imprégnait la terre de vibrations. De même, quand Radha mettait ses pieds dans la rivière Yamuna, les eaux se chargeaient de vibrations. Puis, quand les Gopis et leurs maris, les gens simples de Brindavan, portaient l'eau de la rivière dans des cruches en terre cuite, Krishna les brisait et l'eau vibrée s’écoulait de leurs têtes le long de leur colonne vertébrale. Cela éveillait leur Kundalini qui s’élevait, et ils recevaient leur Réalisation du Soi par l'éveil spontané de Sahaja Yoga. C'était un baptême sportif et espiègle, mais tous les tours ou les desseins de Krishna n’aboutissaient pas complètement ni immédiatement à la manifestation totale de Sahaja Yoga. Il ne pouvait que semer la graine de Sahaja Yoga, comme son nom l’indique: Krishi – celui qui sème.
Les Gopis et les Gopas ont bien reçu l’éveil de leur Kundalini, ce qui a été une grande réussite. Cet éveil a illuminé la nature limitée des êtres humains, a éclairé et a élargi leur conscience, mais ils ne pouvaient toujours pas réaliser de percée dans l'infini. Il restait à le faire plus tard, après l’époque de Krishna. Malgré l’éveil, leur Kundalini a eu besoin de nombreuses années d'efforts et de l’expérience de plusieurs vies, pour devenir réceptive à Sahaja Yoga. »
Shri Mataji Nirmala Devi, chapitre 2 sur les incarnations divines, Le Livre de l'Adi Shakti, écrit entre 1975 et 1977 (?), publié en anglais le 09/2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire