mercredi 17 mai 2017

Souvenirs de Roumanie

« Shri Mataji a de nouveau visité la Roumanie en juillet 1992. Pendant ce temps, notre collectivité était devenue beaucoup plus grande, comme on pouvait le voir lorsque nous l'avons saluée à l'aéroport. De là, elle a été conduite à "Elizabeth Palace", une ancienne résidence royale, Shri Mataji était logée dans les appartements du roi.
Un petit groupe de Sahaja Yogis l'attendait à côté de l'entrée. Shri Mataji s'est arrêtée devant une jeune femme qui, très timide, se tenait derrière les autres. Elle lui a demandé pourquoi elle était si triste. La dame a répondu que les médecins lui avaient diagnostiqué une tumeur cancéreuse aux intestins.
Shri Mataji a invité la dame à l'intérieur, avec la compassion maternelle dont elle faisait preuve. Elle a demandé un verre d'eau et, mettant sa main gauche dans le verre, a chargé l'eau de vibrations. Elle a demandé à la dame de boire le verre car c’est bon pour le canal gauche. En buvant, on a demandé à la femme de mettre sa main droite par la fenêtre ouverte, de manière à laisser partir la négativité à l'extérieur de la maison. Mère lui a conseillé de faire des fumigations d’ajwan au niveau du chakra de Mooladhara et de dormir avec un point de Kumkum sur le front (au niveau du chakra de l’Agnya). Elle a appelé le mari de la femme et lui a dit qu'il devait aider sa femme. Lorsque la patiente a fait un nouvel examen, le médecin a été étonné de voir que la tumeur avait disparu. La dame vit encore à ce jour, soit seize ans plus tard….

Le jour du programme public à Bucarest en septembre 1994, Shri Mataji a fait du shopping de 10 h du matin à 5/6 heures du soir. La dame qui s'occupait d'elle portait un petit panier avec quelques boîtes de coca-cola light pour elle. Après son retour au palais où Shri Mataji était hébergée, nous avons été surpris de constater que nous n'avions ni faim ni sommeil. Shri Mataji, comme d'habitude, en mère attentionnée, nous a demandé si nous avions faim:
"Non, mère, vos vibrations nous ont déjà nourris" a-t-on répondu, ce qui était vrai en fait.
Le programme était à 20h00. En fait, Shri Mataji ne s’est pas du tout reposée avant le programme. Elle est arrivée à 21 heures, ce qui nous a permis de faire l'introduction de Sahaja Yoga.
Ces longues séances de shopping ont été pour nous une leçon d'amour et de patience illimitée. 

Lorsque Shri Mataji est retournée au palais après le programme, elle était aussi fraîche qu'une fleur. Elle a demandé à regarder les nouvelles à la télévision roumaine. Nous avons appris par la suite que c'était sa manière de mettre son attention sur les problèmes d’un pays.
Elle souhaitait regarder un film indien, parfois même deux, qu'elle traduisait pour nous. Nous avions été préparés à cette demande, et avions emprunté des vidéo à l'ambassade de l'Inde de Bucarest. Un soir, elle a regardé le film "Ghost" avec nous et nous a dit qu'il était très réaliste en ce qui concerne les fantômes.
Après les programmes publics, Shri Mataji allait se coucher habituellement vers 3 heures ou 4 heures du matin.

Nous avions loué, dans le palais, les appartements de la reine pour Shri Mataji. Le mobilier était inspiré de l'art persan. Shri Mataji l’a immédiatement remarqué et nous a parlé des Parsis en Inde. Un piano était dans le salon. Après le programme public, Mère nous a demandé quel bhajan nous aimerions l’entendre jouer au piano, puis elle s'est mise à jouer. C’est à ce moment là que j’ai réellement compris la signification des mots "musique divine".
Un matin, après le petit-déjeuner, Shri Mataji m'a dit que j'avais un foie chaud. Elle a appelé une Sahaja Yogini et lui a demandé d'apporter des glaçons enveloppés dans une serviette. Elle a insisté pour que je mette la serviette contenant la glace sur mon foie, que je la tienne de la main gauche tout en gardant ma main droite vers elle.
"Maintenant, c'est mieux", a déclaré Shri Mataji après plusieurs minutes...

En Roumanie, les problèmes proviennent toujours d'une certaine organisation religieuse. Il est arrivé qu'une fois, ils ont exercé une pression sur le gouvernement roumain pour interdire ce qu’ils considèrent comme "toutes les sectes". Quand j'ai parlé à Shri Mataji à ce sujet, elle a dit que cette organisation serait exposée au grand jour et que nous ne devions pas nous inquiéter. Ensuite, elle a fait un bandhan.
"Chaque fois que tu as un problème, fait un bandhan", a-t-elle dit.
À partir de ce jour, les bandhans nous ont aidé à plusieurs reprises. Quelle que soit la gravité du problème, nous l'avons porté à l'attention du Divin.
Quelque temps après, que j'ai été nommé leader de la Roumanie. Shri Mataji m'a permis de lui faire un massage de pieds en utilisant de l'huile d'eucalyptus. Elle s'était reposée sur un canapé et pendant le massage et s’était endormie, les bras au-dessus de la tête. J’ai senti que les vibrations étaient devenues plus fortes qu'avant car, même en dormant, Mère travaillait subtilement sur nous. »
Ces souvenirs ont été écrits par Dan Costian pour le livre de Linda Williams, "Recollections".
 

Le plastique ne laissant pas passer les vibrations, il est conseillé de "refroidir" le foie avec une serviette pendant quelques minutes ou avec une vessie de glace en latex ou en caoutchouc (matières naturelles). Aujourd'hui, il y a aussi dans de nombreux magasins, les sacs en cellulose.
La technique des fumigations d’ajwan sert à nettoyer le canal gauche. Le chakra du Mooladhara contrôle une partie des intestins, l'autre étant gérée par le chakra du Swaddisthan. Le kumkum est ne poudre rouge qui rafraîchit le chakra de l'Agnya.
Dan Costian est décédé le 15 mai 2017
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire