samedi 8 avril 2017

La force de Shri Sita

« Quand Sita était retenue par Ravana, Ravana avait tellement peur de sa shakti qu'il n’a pas voulu la toucher. Il essayait de l'effrayer, disant: "Je ferai cela aux femmes de l'Inde. Je ferai cela aux femmes du monde. Je ferai ce genre de chose horrible. Je me réincarnerai. Je me comporterai mal." Elle a dit: "Fais ce que tu veux, tu ne peux pas m’atteindre." Il ne pouvait pas toucher sa main, il avait tellement peur!
Et quand Hanumana a apporté le bague de Shri Rama et l'a présentée à Sita, il a déclaré: "C'est la bague de Shri Rama."
Elle a dit: "Oui, je sais. Comment va-t-il?"
Il a dit: "Bien." Toutes les questions le concernaient.
Alors il a dit: "Mère, je peux vous prendre sur mon dos. Je peux facilement vous emporter. Venez sur mon dos et je vous emporterai."
Elle a répondu: "Non. Je n’irai pas avec toi. C'est mon- c'est Shri Rama qui est un roi courageux, qui devrait lui-même venir combattre ce Ravana, le tuer parce qu'il est mauvais. Et alors, je partirai avec lui avec tout le prestige."
Elle n'avait peur de rien. Pour elle, l'important c’était que Ravana soit tué, il est mauvais et devait être tué par Rama. Un tel courage chez une femme! Si vous voyez les deux côtés, vous serez surpris de voir à quel point le caractère d'une femme est puissant. Ce n'est pas par réaction: "Mon mari est comme ça, c'est pour ça que je suis comme ça" ou "mon mari ne fait pas cela pour moi, c'est pourquoi je suis comme ça. Mon mari est parti, donc je suis anéantie. Que vais-je faire sans mon mari?" Rien de la sorte. Elle assumait sa position.
Elle a dit "non" à Hanumana et elle a assumé a position et elle a dit: "Quand Rama viendra tuer ce démon et débarrasser la terre de ce démon, alors lui seul pourra me prendre avec lui. Je ne partirai pas avec toi. Je ne m'échapperai pas. Je ne fuirai pas. Rien. Je vais affronter cela ici par moi-même."

Pour une femme, c’est trop à dire, c’est trop d'être emprisonnée dans la prison d'une horrible personne ou dans un endroit aussi dangereux pour elle, c’est trop de dire: "Je ne partirai pas. Quoi que tu essayes de faire, quels que soient les tours que tu puisses faire, peu importe ce que tu dises, je ne partirai pas." Imaginez!
Et Ravana était quelqu’un de vraiment horrible. Il lui faisait toutes sortes de choses, mais elle restait totalement calme et tranquille, attendant que son mari revienne.
Peut-on penser à de telles femmes de nos jours? Si satisfaites d'elles-mêmes, avec une telle tempérance, tellement emplie de confiance en elles-mêmes et de force?
Voilà le message de la vie de Sita.
La bienveillance de Shri Rama s’est révélée quand il a commencé à gouverner le peuple. C'était lui qui s'occupait des besoins des gens. Pour lui, il était important que les personnes qu'il gouvernait soient heureuses et joyeuses. Il s’est occupé de son peuple avec beaucoup d’amour. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Rama puja, lors du dixième jour du Navaratri, Les Avants, Suisse, 04/10/1987
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire