dimanche 17 décembre 2017

Mangez des pois chiches!

Sahaja Yogi: Un tel ... Mais ce n'est pas seulement la partie protéique du chana. C'est aussi la partie des hydrates de carbone.
Shri Mataji: Hmmm?
Sahaja Yogi: La partie glucidique du chana (pois chiche) aidera aussi, n'est-ce pas?
Shri Mataji: Des glucides?
Sahaja Yogi: Cette partie aussi bien que la partie protéique aidera...
Shri Mataji: Les chanas ont très peu de glucides.
Sahaja Yogi: Vraiment?
Shri Mataji: Très peu. Il y a très peu de glucides. C’est-ce un traitement contre les calories alimentaires. Un traitement pour le diabète.
Sahaja Yogi: Au lieu d'avoir des hydrates de carbone germés.
Shri Mataji: Pour les gens diabétiques, on peut… en faire quelque chose.
Sahaja Yogi: C'est très riche en protéines.
Shri Mataji: Absolument, c’est riche en protéines.
Sahaja Yogi: Certaines personnes, au Bihar, ne mangent que du chana. Ils ne mangent rien, juste du "tatu".
Shri Mataji: Le "tatu" c’est du "chana". Pour les personnes léthargiques, les chanas sont très bien. Les chevaux mangent des chanas. Et les chevaux blancs doivent manger des chanas. Cela vous donne de l'énergie.
Sahaja Yogi: Y a-t-il quelque chose pour lequel cela n’irait pas?
Shri Mataji: Je vous demande pardon?
Sahaja Yogi: Y a-t-il quelque chose pour lequel ce ne serait bon? Les chanas?
Shri Mataji: Qui ne serait pas bon?
Sahaja Yogi: Y a-t-il quelque chose?
Shri Mataji: Quoi?
Un autre Sahaja Yogi: Est-ce que cela pourrait être nuisible à quelque chose?

Shri Mataji: Pouvez-vous vous asseoir?
Sahaja Yogi: Ce ne serait pas bon pour la négativité. Rires
Shri Mataji: Pour un Sahaja Yogi ce n'est pas le cas. Pour un non Sahaja Yogi cela peut être le cas. Cela vous donne des gaz. Ça donne le hoquet.
Sahaja Yogi: Cela vous fait aussi prendre du poids.
Shri Mataji: Non, non, avec les chanas vous n’en prenez pas!
Sahaja Yogi: Non, non, (je veux dire) avant la Réalisation.
Shri Mataji: Non, non, jamais.
Sahaja Yogi: Vous voyez, tous ces pousse-pousse et tous les coolies, ils ne mangent que des chanas. Pas de légumes, rien d’autre que des chanas.
Un autre Sahaja Yogi: Vraiment?
Sahaja Yogi: Ils sont tous en très bonne santé, très forts. C’est un bon équilibre.
Shri Mataji: Vous voyez, ils sont musclés, pour les personnes musclées, il n’y a pas de graisse.
Sahaja Yogi: Très musclés. Donc, manger du chana doit être très bon ...
Shri Mataji: Non. Tout le monde devrait …faire la publicité: "Mangez des chanas, mangez des chanas".
Sahaja Yogi: Il y a un total malentendu en Occident, Mère, parce que nous pensions que ces protéines de "deuxième classe", comme on les appelle, font prendre beaucoup de poids.
Sahaja Yogini: Oui. »  
Shri Mataji Nirmala Devi, discussion avec des docteurs, Derby, Angleterre, 10/07/1982

Les chevaux sont des animaux qui sont très émotifs et vivent sur le cana gauche.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

vendredi 15 décembre 2017

Comment vibrer l'eau?

Shri Mataji: À propos de vous, Romano.
La première fois, quand Je suis allée chez Romano, à son bureau, il m'a dit: "D'abord vous me donnez ma Réalisation du Soi". J'ai dit: "Très bien. Apporte de l'eau ". Et J'ai mis la main dans l'eau, puis J'ai dit: "Bois cela maintenant. "
Il a dit: "Mère, cela a un goût de vin!".
J'ai dit: "C'est ce que Christ a fait. Ce n'est pas du vin, c'est comme du jus de raisin. Vous ne pouvez pas faire de l'alcool spontanément comme ça. L'alcool doit fermenter, fermenter, fermenter. Et plus il pourrit, mieux c’est et plus cher il est.
Cela arrive donc spontanément. Même quand il était parti pour le mariage, c'était juste spontané. Ce n'était pas de l'alcool, c'était juste du jus de raisin. Mais pourtant, voyez-vous, Je ne sais pas pourquoi tout le monde croit qu'Il a fait de l'alcool. Comment pourrait-il faire de l'alcool, quand l'alcool va à l'encontre de votre conscience? C'est une très mauvaise compréhension du Christ.

Un homme: En italien Qui est pour vous le Christ? Un prophète? Le fils de Dieu? Un homme droit?
Guido: Qui est Jésus-Christ selon vous?
Shri Mataji: Il est Dieu. Il est le fils de Dieu, sans aucun doute.

Lady: Nous aimerions avoir votre opinion sur le Reiki, et si vous voulez nous expliquer sous quels aspects ils sont similaires, ou sous quels aspects Reiki et Sahaja Yoga sont différents.
Guido: Elle pose une question au sujet de ce Reiki.
Shri Mataji: Ce n'est pas bon. Cela ne fonctionne pas.

L'homme qui a parlé des méridiens Tao chinois: En italien En se référant à l'énergie qui sort des mains, l'expérience que vous avez faite m'a très bien plu, j'ai ressenti exactement ce que vous avez dit de ce que nous aurions dû ressentir. J'ai déjà eu des expériences du genre depuis des années, pas dans la même doctrine que Vous professez, mais dans des doctrines similaires. La question est: Vous avez parlé de la manifestation de cette énergie comme une sorte de brise fraîche. Alors que nous connaissons d'autres activités énergiques qui sortent des mains des bonnes personnes, pas de mauvaises et nous pensons qu'elles sont positives, pas négatives - mais elles sont chaudes. C'est le sujet.
Guido: Nous savons qu'il y a de bonnes personnes qui émettent des vibrations chaudes. Mais nous considérons que ce sont des vibrations positives.
Shri Mataji: Quoi?
Guido: Il dit que certaines personnes émettent des vibrations chaudes et qu’ils les considèrent comme de bonnes vibrations.
Shri Mataji: Quelque chose ne va pas ici, monsieur. Si elles émettent des vibrations chaudes, il y a quelque chose qui ne va pas chez la personne. C’est peut-être quelqu’un qui a un problème de foie. Il y a deux côtés: pour le système nerveux sympathique, le côté droit c’est pour faire du travail, pour penser et tout cela; et s’il est surchauffé, alors vous pouvez avoir des vibrations chaudes.
Le même homme: En italien C'est le système Yang, donc c'est hyperactif. Juste pour comprendre: devrait-il y avoir une prédominance de l’action du côté Yin, le côté féminin et doux, du système subtil de l'énergie?
Guido: Non, c’est la prédominance du centre, qui donne équilibre absolu entre la droite et la gauche.
La même personne: En italien Merci.
Guido: J'ai dit que c'est le centre.
Shri Mataji: Vous voyez, avec Sahaja Yoga, le Tao est rendu très clair, vous comprendrez. Le Tao n'est pas si clair, à cause d’une chose, ils ne savent pas comment atteindre cet état. Monsieur, si vous avez un peu de temps, pourquoi ne viendriez-vous pas à Cabella? Je vous expliquerai tout.
Le même homme: En italien Je vous remercie beaucoup, je suis honoré.
Romano Battaglia offre un bouquet de fleurs jaunes.
Shri Mataji: Merci, merci, merci.
Romano Battaglia: En italien Un dernier message pour cette audience.
Guido: Un dernier message.
Shri Mataji: Aussi, Je dirais qu’avec l’Alzheimer, si quelqu'un l'a, vous aurez une chaleur incroyable venant de cette personne sur la main droite. Mais en supposant qu'il ait un cancer, alors vous 'aurez du chaud sur la main gauche. Vous pouvez devenir un expert. Et tant que vous n’aurez pas votre Réalisation du Soi, vous ne saurez pas non plus quelle est votre vraie valeur. C'est pourquoi tout le monde a dit: "Connais-toi toi-même".
Merci beaucoup. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, café de della Versiliana, Versilia, Itaie, 31/08/2001

Il s'agit des noce de Cana, présent uniquement dans l'Évangile selon Jean (au chapitre 2,11) qui est le premier des miracles de Jésus.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

jeudi 14 décembre 2017

Le sixième sens des abeilles

abeille
Une dame: Vous avez parlé du Saint-Esprit, qui est pour moi - je suis catholique - c'est un problème, parce que j'ai mis beaucoup d'années à comprendre.
Shri Mataji: Qu'est-ce qu'elle a dit?
La dame avec un micro: Que pensez-vous du Saint-Esprit?
Shri Mataji: Le Saint-Esprit est partout. Il y est partout. C'est un pouvoir du désir de Dieu. C'est partout.
Un homme du public: En italien Pourquoi a-t-on choisi l'os sacré comme point de départ de l'activation de la Kundalini, disons de l'énergie vitale?
Guido: Il dit, "je suis entièrement d'accord avec vos principes" ... Pourquoi est-il placé dans le sacrum?
Shri Mataji: L'os du sacrum est un os très bien gardé, très bien gardé. Et aussi que le désir, il doit être en accord avec le Divin. C'est une question très agréable.
Le même homme: En italien En fait, il y a une correspondance entre les lignes énergétiques et le système subtil dont parle la Vénérable Grande Mère, et les deux méridiens centraux de la doctrine taoïste chinoise. Et en fait c'est l'activation de ces deux méridiens qui amène à ce début de bien-être. 
Guido: Il y a une connexion très étroite entre les différents chakras et les deux méridiens qui dont le Tao a parlé.
Shri Mataji: C'est vrai. Vous voyez, nous avons le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique. Les sympathiques, quand ils se rencontrent, ils forment le parasympathique. Et le parasympathique, sur celui-là, se trouvent tous les chakras, les centres. Ainsi, il traverse ces centres, reliant complètement tous ces six centres avec la Puissance divine. C'est une chose subtile.
Shri Mataji à quelqu'un: Juste une minute. Qu'est ce qu'elle dit? Elle aurait dû ... Romano Battaglia retire le micro des mains de Shri Mataji
Un autre homme: En italien Comment est-il possible, en ces temps appelés "New Age", de distinguer les vrais prophètes des faux, les maîtres spirituels des trompeurs? Cette époque est pleine de marchandises occultes, de faux gourous ésotériques - comment pouvons-nous choisir et comprendre si une personne est un vrai maître spirituel ou un fourbe? Merci.
Guido: Comment pouvons-nous distinguer, aujourd'hui, qui est un faux prophète et un vrai prophète?
Shri Mataji: Qui est un?
Guido: Comment pouvons-nous savoir qui est un faux gourou et qui est un vrai? Shri Mataji: Maintenant, c'est très facile, si c'est un faux gourou, alors vous pouvez sentir la chaleur au bout de vos doigts, parfois vous avez des ampoules par cette personne. Et si c’est un vrai gourou, si c’est une bonne personne, vous pouvez sentir une brise fraîche entre vos mains.
Comme pour Romano. Shri Mataji rit.
Romano Battaglia: En italien Merci. J'ai un ami, un apiculteur, qui me dit que, quand il amène les gens voir ses ruches, certains y vont et rien ne leur arrive; tandis que d'autres, avec des vibrations négatives, sont attaqués par les abeilles. Pensez-y, ces petits êtres comprennent tellement de choses! Guido: Il parle d'abeilles. Il dit que lorsqu'il amène un ami ou des gens, elles attaquent, pour certains autres, ce n'est pas le cas.
Shri Mataji: C'est vrai.
Même les serpents le savent, tout le monde (tous les animaux) le sait. Mais vous devez grandir, nous devons nous développer, vous devez devenir comme ces arbres.
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, café de della Versiliana, Versilia, Itaie, 31/08/2001 


Ce que traduit Guido n’est pas ce que dit le premier Italien. Ce que dit Guido est vrai et c’est à cela que Shri Mataji répond. Car ce n’est pas l’activation des deux méridiens, qui sont les canaux sympathiques gauche et droit, qui entraîne du bien être, au contraire. Car trop d’activation des canaux vide les chakras de leur énergie, ce qui finit par créer des déséquilibres, puis des maladies chez quelqu’un. C’est bien l’activation du parasympathique qui aboutit à ce bien-être, car il ne vide pas les chakras de leur énergie et il permet de diminuer une suractivité des canaux en les ramenant à une activité normale. Et il est vrai que les deux sympathiques se rencontrent au niveau des plexus nerveux, ou chakras.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mardi 12 décembre 2017

Les Français sont très émotifs

« Je suis allée en Amérique il y a environ sept ans. Au début, Je leur ai dit: "Ne faites pas de parapsychologie, n'ayez pas de vie licencieuse, ne suivez pas Freud. C’était un démon." Ils se sont moqués de moi.
Je leur ai parlé de tous les gourous, donné leur nom, de tous les gens sinistres et des démons qu'ils étaient. Ils se sont tous moqués de moi.
Maintenant, J’y suis retournée cette année, la plupart d'entre eux sont des cas sans espoir. Certains sont devenus fous, certains ont fait faillite, ils ont donné de l'argent pour les "Rolls-Royce" de ces gourous. Certains se déplacent nus dans les rues comme s’ils avaient perdu la raison. Certains d'entre eux se tailladent la langue et la sortent comme des chiens. En Angleterre, vous en verrez beaucoup qui s’affichent en punks. Certains ont fini par devenir des toxicomanes. Or, 65% de soi-disant "jeunes" d'Amérique, souffrent de problèmes mentaux. Ils n'ont pas leur place dans les asiles, alors ils se promènent partout, vous les trouvez partout. Rires.
Mais vous savez, ce sont tous des chercheurs. Ce sont tous des chercheurs comme vous. Ils sont tous perdus. J'aurais aimé qu'ils m'écoutent. Mais ils ont cru en leur ego. Ceux qui ont dorloté leur ego, les ont juste achevés: ils sont devenus les esclaves de ces gourous. Maintenant, au moins, faisons face aux faits.

Donc, en nous réside ce bel instrument qui s’est construit au cours du processus d'évolution. Toutes les personnes, nous tous le possédons. "Total. Total." " Toutes les! Ya!" Rires.
Et personne n'est sans. C’est constitué par trois puissances intérieures, qui s’expriment en nous en tant que système nerveux autonome. Et tout ce que nous avons gagné lors du processus d'évolution, est représenté dans notre système nerveux au centre. Or, les médecins l'appellent autonome, ils lui donnent un nom, mais qui est cette "auto"? Cet "Auto" c’est l'Esprit. Ils ne font que donner un nom.
Or, il y a ces trois forces qui agissent en nous, une à gauche, une à droite, une au centre. Maintenant, celle au centre est appelée- est représentée par le système nerveux parasympathique, et les deux à gauche et à droite, sont les sympathiques. Alors, ceux qui vivent trop de circonstances critiques, à gauche ou à droite, sur le côté gauche ou droit, extraient l'énergie des centres (chakras), qui sont formés par les boucles de ces deux sympathiques gauche et droit.
Or, ces boucles sont les centres subtils. Et il leur incombe de fournir l'énergie nécessaire au système nerveux sympathique. Maintenant, le côté gauche c’est pour notre passé, pour nos conditionnements, pour notre psyché. Et le côté droit c’est pour notre avenir, nos planifications, pour notre pensée, pour notre activité physique et mentale. Alors, si nous utilisons trop l’un d’eux - par exemple, nous allons trop vers le passé ou utilisons trop notre côté émotionnel, comme les Français qui sont très émotifs. Je veux dire, ils sont malheureux à ce sujet.
Quand Je suis venue la première fois à Londres - euh, à Paris- ils m'ont dit: "Ne dites pas que vous êtes quelqu'un d'heureux, parce qu'ils vont penser que vous n’êtes pas conscientes des choses. Les Français sont censés être malheureux." Oui, J'ai lu un livre intitulé "Les Misérables" il y a longtemps. Shri Mataji rit.
Donc, voilà ce qu’il en est: nous nous conditionnons, nous sommes très émotifs, nous continuons à aller sur le côté gauche, et nous entrons dans le subconscient, puis dans le Subconscient Collectif.
Et quand nous allons trop à gauche, nous avons des ennuis, des problèmes. Shri Mataji corrige la traductrice. Non pas "à ce moment là", mais lentement, progressivement. Rires.
Shri Mataji rit.
Je connais un peu de français, vivant avec des Français, on ne peut y couper! 
Maintenant, quand cela arrive- vous serez surpris, J'ai vu un très beau programme de la BBC, sur certains médecins qui ont dit que le cancer est causé par des facteurs déclenchant, par certaines protéines appelées 58 et 52 - ils redonnent un nom, comme "auto", 58, 52, or qu'est-ce que c'est 58, 52? (53) Rien d’autre qu’un nom.
Cela signifie que lorsque nous sommes très vulnérables, lorsque nous avons trop utilisé notre sympathique, un facteur déclenchant se produit par ces protéines. Et ils ont ajouté ensuite que cela se produisait parce qu'il y a une zone en nous, construite à l’intérieur depuis notre création, et ces protéines nous attaquent à partir de cette zone. Donc, c'est une maladie psychosomatique et les médecins ne peuvent pas la guérir, ni les psychologues ne peuvent la guérir, parce qu'ils s’opposent l'un à l'autre. Alors, il faut faire quelque chose pour ramener (les canaux) gauche et la droit au centre, correctement installés. » pour ramener (les canaux) gauche et la droit au centre, correctement installés. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, Paris, 29/09/1984

Le système nerveux est constitué de deux parties: le système nerveux central (ou névraxe) et le système nerveux périphérique. Le système nerveux central est situé dans la boite crânienne et la colonne vertébrale. Il se compose de tissu nerveux (neurones), glial et vasculaire. Il est entouré par les méninges. Le système nerveux périphérique est formé de ganglions et de nerfs qui font circuler l'information entre les organes et le système nerveux central. Il comprend le système nerveux somatique et le système nerveux autonome, Sahaja Yoga agit sur ce dernier.
 

Shri Mataji cite à plusieurs reprises "Les Misérables"de Victor Hugo pour illustrer l’aspect malheureux, pessimiste des Français.
 

La protéine 53 a été découverte en 1979. Au départ, elle était considérée comme cancérigène. Maintenant, on sait qu'elle se lie à l'ADN et favorise l'expression de gènes qui doivent réparer les dommages cellulaires. La protéine 53 est donc un facteur de transcription, suppresseur de tumeur, qui sonne l'alarme lorsque de l'ADN est endommagé, empêchant la cellule de se transformer en cellule cancéreuse, voire induisant la mort cellulaire.
La protéine est connue pour interagir avec des dizaines de gènes et pour exercer un contrôle sur le cycle cellulaire. Lorsque la protéine 53 mute, il existe un risque que la cellule se transforme en cellule cancéreuse. De telles mutations sont retrouvées dans plus de 50 % des cancers.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

dimanche 10 décembre 2017

La psychosynthère au service l'humanité

« Chez l’enfant, jusqu'à cinq ans, on peut insuffler le sens du sublime au moyen de la qualité des sentiments naturels d'amour, car son ego et son superego ne sont pas pleinement développés. Jusqu'à cet âge, l’os de la fontanelle n'est pas complètement calcifié, et l'enfant est connecté avec le Pouvoir omniprésent et sublime de l'Amour divin. À cet âge, s'il dort avec sa mère et d'autres parents comme sa sœur, sa tante ou sa grand-mère, il développe un sens sublimé de ce qu’est une relation pure, absolument étrangère à toute pensée sexuelle, qui n'a rien à voir avec le sexe. C'est aussi vrai pour une fille que pour un garçon. Être uni à l'Amour divin touche tous les champs de l'expérience pure et sublime. Cela construit chez le sujet le sentiment d'avoir un beau passé vécu dans l'innocence et le bonheur.

Ceux qui se livrent à des propos indécents concernant des relations sexuelles avec leur mère ou leur père doivent avoir vécu des expériences affreuses dans l’enfance. Ces personnes souffrent de perversions sexuelles dues à l'influence de leurs parents dépravés ou de la société dégradée dans laquelle ils vivent. Ce sont de rares exceptions, mais en donnant une trop grande importance à ces cas pathologiques, nous tendons à en faire la règle plutôt que l'exception. Malheureusement, toutes ces tentatives dévoyées ont en général conduit les hommes dits éclairés sur des voies contre nature, recommandées par la société industrielle sottement imitative, ce qui va totalement à l’encontre de la voie de l'évolution. Le comportement de ces êtres humains, dont la subsistance (dharma) est perturbée et désorientée, est pire que celui des animaux. Même les animaux n'ont de sexualité qu’en rapport avec la simple procréation, selon certaines restrictions, tandis que les êtres humains ont perdu tout sens de la décence et toute subsistance.
On avance souvent le cliché suivant: si vous inhibez vos désirs, il se produit un phénomène de conditionnement (superego). Or, une intempérance excessive conditionne également l’ego. Ce qui est malheureux, c'est que la prise de conscience du conditionnement de l’ego n’est pas évidente. Dans de tels cas, l'ego devient colossal, et le psychologue et son patient n’en prennent conscience qu'au moment où l’ego commence à se comporter comme un despote ou un psychopathe. Le préjudice causé par le conditionnement de l’ego est beaucoup plus important que celui créé par le conditionnement du superego, communément appelé le refoulement du subconscient.

La voie du milieu est le point d’appui qui repose sur la sagesse. Une connaissance unilatérale de l’être humain – se limitant à sa nature sexuelle, donc incomplète – est très dangereuse. De plus, les connaissances recueillies sur des personnes anormales, qui sont les patients des psychologues, ne peuvent servir à guider le destin des hommes normaux. Il ne faudrait pas accepter comme parole d'évangile les présomptions d'auteurs qui prétendent être des scientifiques et des psychologues, et qui fondent leurs conclusions sur l'observation de personnes anormales. Les chercheurs souffrent également de certains complexes qu’ils tentent à l’occasion de justifier par leurs théories. Parfois, dans leur enthousiasme, ils généralisent leurs observations faites sur des personnes anormales comme si elles étaient applicables au large spectre de l'humanité ordinaire.

La psychologie a beaucoup évolué en ces temps modernes. Les psychologues actuels comprennent la bassesse de la perversion sexuelle. Mais une fois que la société a quitté la voie de la réalité et du dharma, à cause des premiers psychologues, il est très difficile de la remettre sur la bonne voie. Le déraillement est allé bien au-delà de la compréhension des psychologues qui l'avaient provoqué. La science de la psychologie a tellement progressé que l'on parle même aujourd'hui de compassion, d'amour et de psychosynthèse.
Certains psychologues parlent même de moi inférieur et de moi supérieur, mais leurs prédécesseurs ont déjà transformé les gens en esclaves du sexe qui vont être les précurseurs d'une race de violeurs et de prostituées. Cette connaissance partielle que les psychologues ont des êtres humains a déjà détruit la vie de famille et la société occidentale. C'est en grande partie suite à leurs expériences hasardeuses avec les plus belles et les plus précieuses créations de la personnalité humaine, que nous allons avoir une grande proportion de délinquants et de maniaques sexuels dans notre population. »
Shri Mataji Nirmala Devi, le Livre de l’Adi Shakti, ch12, Le chakra du Mooladhara,
Le Livre de l'Adi Shakti, écrit entre 1975 et 1977 (?)
Publié en anglais le 09/2013



La psychosynthèse a été développée par le docteur italien Roberto Assagioli (1888-1974) vers 1910. Il a mis en place une pratique à partir de plusieurs des théories de Jung, notamment l’incorporation de la religion et de la spiritualité dans une vue d'ensemble de la psyché humaine. Freud méprisait la religion et considérait toutes formes de religion et de spiritualité comme une régression dans des états de conscience d'enfant. Pour Freud, l'état sain est celui de la dominance d’une psyché rationnelle présidée par un ego réaliste, en évacuant tout ce qui est irrationnel. 
Karl-Gustav Jung a découvert que dans l'inconscient collectif de l'homme, existaient des symboles qui agissaient en permanence et qu'il a appelé des "archétypes". Ces "archétypes" sont des images inconscientes de certaines réalités psychologiques, chargés d’une énergie psychodynamique énorme, comme l'image de la Mère primordiale qui s'occupe toujours de nous, ou celle du cheval blanc, symbole de liberté. Certains de ces symboles sont de nature religieuse, comme l'ange gardien ou le Fils de Dieu, le Sauveur.
Jung a étudié toute sa vie ces symboles archétypiques et a percé ainsi les secrets de l'inconscient. Il nous a montré avec une grande richesse de matériel que ces archétypes sont aussi à l'œuvre dans les mythes et les contes du monde entier, comme dans nos rêves par lesquels nous découvrons le fonctionnement de ces symboles.
La psychosynthèse considère que l’être humain est un système vivant où le corps et l’esprit sont en interaction avec l’environnement. L'objectif est de parvenir à une synthèse, une union des différentes parties de la personnalité d'un individu vers une cohérence du soi. La personne peut alors fonctionner d'une manière plus authentique. 

Le concept du Soi supérieur est aussi très important dans la psychosynthèse de Assagioli, car pour lui, la psychologie devait intégrer toutes les différentes fonctions de la psyché humaine en un tout harmonieux. L'affirmation de la dimension spirituelle de la personne, c'est-à-dire du soi "supérieur", "profond" ou "transpersonnel" est essentielle à la psychosynthèse. Ce Soi supérieur est considéré comme une source de sagesse, d'inspiration, d'amour inconditionnel, et de volonté de donner du sens à notre vie.
La psychosynthèse prend pour base que nous participons à un univers ordonné et structuré qui veut faciliter l'évolution de la conscience. Cela implique que la vie de chacun a un but et un sens et qu'il est possible pour l'individu de découvrir. 
 

Roberto Assagioli dit les choses ainsi: "La Psychosynthèse est un processus vital et dynamique, menant à des conquêtes intérieures toujours nouvelles, à une intégration toujours plus large"
Publié par dictionnaire sahaja yoga

vendredi 8 décembre 2017

Marie quatrième incarnation humaine de l'Adi Shakti

« Après s’être incarnée en tant que Sita, l’Adi Shakti est née et a vécu en Chine en tant que vierge appelée Kuan Yin, la Mère de la Miséricorde. Sa première incarnation a eu lieu au Népal, où la Déesse est encore aujourd'hui la divinité nationale. La plupart de ses naissances se sont produites dans l'Himalaya, près du Népal, où le visage des gens présente un mélange de traits indiens et chinois. Les femmes népalaises ont le plus souvent une peau claire et fine. On les dit très sereines et très belles, car leurs pommettes saillantes leur donnent un air très jeune. L'expression du visage de l’Adi Shakti est faite sur ce moule Pour être exact, Elle a l’air d’une Népalaise.
Sa quatrième naissance humaine a été celle de la Vierge Marie, la Mère du Christ. Elle s'est incarnée au Moyen-Orient, dans le royaume de Judée. Dans cette vie-là, Elle n'était pas mariée et n’a pas non plus vécu comme Radha. Elle a amené son Fils unique, Mahavishnou, à naître sur terre, bien qu’Elle l’ait créé dans le corps du Virata au stade antérieur de Vaikuntha. Marie, en tant que vierge, a conçu Jésus-Christ, la neuvième Incarnation de l’Adi Vishnou.

On ne peut pas trouver de mots pour décrire la grandeur de cette Incarnation, mais dans le Devi Bhagavatam, il existe un passage sur le Christ. Ce passage raconte comment, dans les cieux, Il est né de Radha en tant que Mahavishnou, le Fils unique du Virata. Il n'est autre que Ganesha, le symbole de l'éternelle enfance. Son corps a été construit à partir du corps de Kartikeya – qui était Lui-même Brahma – le frère unique de Ganesha. Le corps du Christ a été conçu à partir d’un seizième de Krishna, le Virata, qui était son père. En tant que Mahavishnou, Il est le soutien (Ashraya) du monde entier. Un père voulant toujours que son fils soit plus grand que lui, Krishna a offert à son Fils une bénédiction et a rendu Mahavishnou un million de fois plus grand que Lui. Il Lui a aussi promis de Le placer encore plus haut que Lui-même. Ainsi, son Être contient des formes, illimitées de Brahma, Vishnou et Mahesha (Shiva), et quand le dernier jour de la destruction adviendra, onze Rudras seront créés de son front.
Radha, dans l’Incarnation de Marie, a voulu donner à son Fils le nom de Krishna, son Seigneur. Krishna vient de krishi+na. Krishi signifie agriculture et na signifie celui qui porte. Ainsi, le nom du Christ vient du morphème krishi dans Krishna. Le nom de Jésus a été dérivé de Jasoda, une forme du nom de Yeshoda, la mère adoptive de Krishna. Radha a aussi voulu ajouter le nom de Yeshoda à son fils, en raison de la dévotion et de l'adoration que Yeshoda avait pour Elle à Brindavan et à Gokul. L'abréviation de Yeshoda étant "Jesu" ou "Yesu", Radha-Marie a prénommé son Fils Jésus-Christ.
La vie de Jésus-Christ représente la plus haute expression de l'essence de l'innocence spirituelle, incarnée sur terre en Dieu-le-Fils. Les hommes ont été témoins du sacrifice du Fils unique et chéri du Père (Virata) pour le salut de l'humanité. Cela leur a permis de percevoir plus profondément la grandeur de l’amour de Dieu envers l'humanité. La crucifixion du Christ s’est produite à un moment où les gens connaissaient Dieu le Père, mais ne savaient pas comment crucifier leur moi humain pour permettre au moi spirituel de s'exprimer. Tel est le véritable sens de la résurrection du Christ: que l'homme puisse être le témoin physique de l'immortalité de l'Esprit, qui ne souffre pas et ne périt jamais. Pour la première fois, la conscience humaine a enregistré la vérité de l'immortalité de l'Esprit, celle que Krishna avait prêchée sa vie durant et qui est consignée dans la Bhagavad Gita, écrite par le poète Vyasa.
Pour invoquer le nom de Krishna, on doit d’abord invoquer celui de Radha : ainsi un chercheur récitera le mantra du Virata en disant "Radha-Krishna". De même, le nom de Sita doit être prononcé en premier dans le mantra de "Sita-Rama". Même la Vierge Marie (Kanya) qui, à l'époque du Christ, n’était que présence discrète et potentielle, a été reconnue plus tard par ses disciples comme étant la Puissance à l'arrière-plan du Christ. Elle a été vénérée pendant de nombreuses années après sa mort par les premiers chrétiens. »
Shri Mataji Nirmala Devi, chapitre 2 sur les Incarnations, Le Livre de l'Adi Shakti, écrit entre 1975 et 1977 (?) Publié en anglais le 09/13 

After Her incarnation as Sita She was born and lived in China as Kuan Yin, the Mother of Mercy, as a virgin. Adi Shakti took Her first Incarnation in Nepal where still today the Goddess is the presiding national Deity. Most of Her births were on the Himalayas near Nepal where people have mixed Indian and Chinese features. The women of Nepal are mostly fair and soft skinned, and are known to be very serene and beautiful. Because of their high cheek bones they look very young all the time. Adi Shakti’s facial expression is very much in this mould; to be precise She looks Nepali.
The fourth human birth of Adi Shakti was as the Virgin Mary, Mother of Christ. She incarnated in the Middle Eastern kingdom of Judea. In that life She did not marry and did not live like Radha who did not bring forth Her only Son, Mahavishnu, on this Earth though She had created Him in the Body of the Virata in the Vaikuntha stage. It was as a virgin that Mary conceived Jesus Christ, the ninth Incarnation of Adi Vishnu.
The greatness of this Incarnation cannot be adequately described in words but in the Devi Bhagavatam there is a passage about Christ. It tells how He was born in Heaven to Radha as Mahavishnu, the only Son of the Virata. He is none other than Shri Ganesha, the symbol of eternal childhood. His body was constructed from the body of Shri Kartikeya who was Brahma Himself, the only brother of Shri Ganesha, and was conceived by one-sixteenth part of Shri Krishna, the Virata, who was His Father. As Mahavishnu He is the sustainer (Ashraya) of the whole world. A father always wants his son to be greater than himself, so Shri Krishna gave His Son a boon making Mahavishnu a million times greater than Himself and promising to place Him even higher than Himself. His Being would contain unlimited Brahma, Vishnu and Mahesha (Shiva), and from His forehead eleven Rudras would be created when the last day of destruction will come.
Radha in Mary’s Incarnation wanted to give Her Son the name of Her Lord, Krishna. Krishna comes from ‘krishi’ + ‘na’. ‘Krishi’ means farming, ‘na’ means the one who carries. So the name ‘Christ’ came from the ‘krishi’ in Krishna. The name Jesus was derived from ‘Jasoda’, a form of Yeshoda, the foster mother of Shri Krishna. Radha also wanted to give Yeshoda’s name to Her Son because of Yeshoda’s devotion and worship of Her in Brindavan and Gokul. The abbreviation of Yeshoda was ‘Jesu’ or ‘Yesu’, so Radha/Mary named Her Son Jesus Christ.
In the life of Jesus Christ, the highest expression of the essence of spiritual innocence came onto Earth as God the Son. Human beings witnessed the sacrifice of the dearest and Only Son of the Father (Virata) for humanity’s sake. This allowed a deeper human perception of God’s great love for the human race. The crucifixion of Christ happened at a time when people knew about God the Father, but did not know how to crucify their human self to allow the spiritual self to express itself. This is the real meaning of the resurrection of Christ: that man could be the physical witness of the immortality of the Spirit which does not suffer and never perishes. For the first time, human awareness registered the truth of the immortality of Spirit which Shri Krishna had preached in His lifetime, which is recorded in the Bhagavad Gita written by the poet Vyasa.
When one takes the name of Shri Krishna one has to take the name of Radha first, so a seeker recites the mantra to the Virata as ‘Radha-Krishna’. Similarly Sita’s name has to be taken before Rama’s for the mantra ‘Sita-Rama’. Even the Virgin Mary (Kanya) who was so quiet and potential at the time of Christ, was recognised later on by His disciples as the Power behind Him. She was worshipped for many years after Her death by early Christians.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

jeudi 7 décembre 2017

Le magnétisme de l'innocence

« Quelle est la différence entre le magnétisme animal et le magnétisme du monde, humain et les vibrations? C'est très simple. Je ne comprends pas pourquoi les Sahaja Yogis ne le savent pas.
Shri Mataji rit.
Le magnétisme animal agit sans la conscience des animaux. Mais quand le magnétisme humain est éveillé, il agit en fonction de la conscience de l'homme. Je ne sais pas conduire mais Je connais les routes. Je connais la droite et la gauche, c'est tout, il n'y a que deux façons de tourner. Que ce soit au Nord ou au Sud, vous pouvez le savoir même s'il n'y a pas de soleil. Le Nord et le Sud, vous pouvez les trouver même s’il n'y a pas de soleil.
Or, chez un animal, il a l'aimant qui agit - eh, quel est le - il y a un terme médical en zoologie pour cela – tout comme un réflexe, comme un réflexe.
Mais quand il est éveillé chez les êtres humains, cela vient à la conscience (awareness). C'est ce qui se passe quand l'Esprit vient dans votre conscience. Vous pouvez avoir un rapport par l'intermédiaire de l'Esprit. Il entre dans votre système nerveux central et vous pouvez le ressentir. La différence est la même qu’entre un être humain qui est un conducteur, qui sait quand tourner les roues, et la voiture qui n’en a pas conscience, qui tourne simplement les roues. D’accord?
Tu es très anxieux, hein, Grégoire. Es-tu un mauvais conducteur?
Rires
Bien.
Vous voyez, un aimant, c’est quelque chose qui place tout dans une forme et un programme appropriés. L'aimant, c’est l'innocence qui est en vous. Et l'innocence c’est l'aimant qui agit avec magnétisme. C'est une chose tellement puissante qu'elle organise tout magnifiquement.
Je ne peux pas vous dire jusqu'où vous pouvez aller. Il y a un grand horizon devant vous. Pour vous, c'est un vaste ciel de manifestations. Donc, Je ne peux pas vous parler de la destination. C'est futuriste. Chaque moment est formidable. Vous sentirez le dynamisme de chaque instant. C'est fantastique.
Si Je vous racontais les histoires de Sahaja Yogis, vous ne les croiriez pas. C'est incroyable la façon dont vous êtes protégés, la façon dont vous êtes aimés et aidés et réconfortés, la façon dont vous acquérez vos connaissances, la façon dont vous êtes nourris, la façon dont vous devenez puissants, confiants et créatifs. Le dictionnaire entier pourrait y passer.»
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, Maison de la Mutualité, Paris, 04/05/1982
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mercredi 6 décembre 2017

Conseils pour garder un bon chakra de l'Hamsa



Shri Mataji Nirmala Devi, extraits des conseils sur le chakra de l'Hamsa, New York, 08/08/1987 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

lundi 4 décembre 2017

Les oeuvres sacrées de la nature

« Aujourd'hui, Je vous parle au moment où, dans d'autres parties du monde, les gens sont en train de célébrer une très belle journée, le 5 mai, c'est-à-dire demain. Ce centre (Sahasrara), le dernier, a été ouvert le 5 mai 1970. Cette prédiction, qui a été faite par Bhrigu Samhita (horoscope de la période védique) dit qu'une transformation justifiée des êtres humains commencera exactement en 1970.

Donc, la destination de la Kundalini c’est d'entrer dans la zone limbique qui est le Royaume de Dieu. Tous les sept centres ont leur siège dans la zone limbique, de sorte qu’une intégration totale se produit et que la transformation devient évidente. Ceci, vous pouvez le voir, est au-delà de votre cerveau, c'est au-delà de la pensée. Mais si vous commencez à y penser, vous redescendez encore une fois. Pendant un certain temps, vous ne devriez pas laisser la Kundalini redescendre. Ceux qui sont allés voir un gourou ont toujours ce problème: leur Kundalini retourne aux centres qui ont été endommagés. Et vous devez encore apprendre à la lever et à la corriger.
Cette période de transition est très, très importante et nous devons la passer avec beaucoup de précaution. C'est une marge très étroite où il faut passer avec beaucoup de précautions. Pour certaines personnes c'est un jour, pour d’autres, c'est une heure ou peut être une minute. Mais pour d’autres encore, cela pourrait durer un mois, peut-être même un peu plus. Mais chacun d'entre vous peut obtenir la Réalisation. Je ne vois personne ici qui ne pourrait obtenir la Réalisation, si ce n'est à la première séance, du moins à la deuxième ou la troisième. Mais pour la retenir, la chose la plus importante à savoir pour la retenir et faire évoluer la personnalité, c'est de savoir que maintenant, ce n'est pas une ascension individuelle mais une ascension collective. Si vous restez à la maison et méditez un peu comme on vous l'a dit, il se peut que vous vous perdiez.
Par chance, vous avez déjà un centre ici et des gens qui sont Sahaja Yogis avancés, qui vivent à Paris, ne vous sentez pas froissés, demain vous serez pareils qu’eux. Ils vont essayer d'être très doux et gentils avec vous mais vous devez coopérer. Ne vous querellez pas et ne vous combattez pas parce que vous serez perdants. Nous devons avancer pas à pas avec vous- pas tellement en Inde, parce que les gens connaissent déjà le schéma.

Il y a trois personnes très importantes en Inde, Markendeya, Adi Shankaracharya, et nous pouvons dire, toutes les autres incarnations qui sont venues sur cette terre, qui on existé en Inde, qui ont  parlé très clairement de ce qu'est la Réalisation du Soi.
Mais surtout, nous devons être très reconnaissants envers Adi Shankaracharya qui a écrit livres après les livres sur le sujet.

Maintenant, une autre question concernant le Tantrisme ; ce qu’est le Tantrisme, ce n'est rien d'autre qu'une activité anti-Dieu. Par exemple, s’il y avait, disons, une photographie du Christ - mais nous n'en avons pas - mais en supposant qu'il y ait un endroit qui soit saint, nous avons beaucoup de ces endroits. Par exemple, votre Notre Dame possède une statue qui vibre de façon surprenante. Celui qui l’a faite doit être une âme très évoluée d'une très grande qualité. Par exemple, Michel Angelo qui a fait la Chapelle Sixtine était une âme Réalisée. Par exemple, nous avons Stonehenge, à Londres, qui est la pierre qui est sortie de la Terre Mère, décrite dans les Dix Commandements.

Le commandement est le suivant: "tout ce qui est créé par la Terre Mère ou le ciel ne devrait pas être reproduit ni adoré." Parce qu’en ce temps-là, à l'époque de Moïse, il n'y avait aucun artiste qui fût une âme Réalisée, à part Moïse, il n'y avait personne dont l'âme était Réalisée, donc une telle loi devait être adoptée. Pourtant, Je dirais qu'adorer ces statues, qui sont recréées par quelqu'un, n'est pas correct. Mais il y a aussi des endroits en Inde qui ont émergé de la Terre Mère, qui sont réels, qui vibrent. Donc ils sont bien. Mais sans Réalisation, comment le sauriez-vous?
Donc, ce que J'essayais de vous dire, c'est ceci: tout en vous parlant de Sahaja Yoga, vous devez faire attention à garder de bonnes vibrations. Voyez par vous-même ce qui vous donne des vibrations. Surtout, ce sont vos vibrations qui sont importantes. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, Maison de la Mutualité, Paris, 04/05/1982
Publié par dictionnaire sahaja yoga

dimanche 3 décembre 2017

Je ne fais rien

« La gravité agit par le biais du Nabhi, c’est certain. Mais par le biais du chakra du cœur, si vous gravitez autour des gens, ou en quelque sorte, autour de ce que vous appelez le charisme d'une personne ou autre sorte d’absurdité, ou après le charme d'une personne, cela signifie que vous êtes attiré par quelque chose d'extrêmement superficiel et non par quelque chose qui a de la gravité.
Ainsi, le discernement du cœur est d'avoir une relation si détachée que vous nourrissez tout, toutes les parties de votre famille. Or, quelqu'un sera attaché à son mari, quelqu'un sera attaché à ses enfants, quelqu'un s’attachera aux chiens, quelqu'un s’attachera seulement aux plantes. C'est un manque de discernement. Vous devriez être attachés à tout de la même façon. Je dirais que vous devriez être si détachés que vous êtes attachés à tout le monde de manière égale. Le détachement, cela ne signifie pas porter des vêtements ou très peu se couvrir, cela ne veut pas dire cela, c'est une idée fausse. Le détachement signifie que vous observez tout, et que vous ne vous impliquez avec personne. Vous êtes en dehors, et vous voyez tout, vous observez tout, vous en êtes le témoin.

Si vous avez ce genre d'amour pour tout le monde, vous serez bénis encore plus avec cette personnalité.
Ensuite le discernement venant du Vishuddhi est une autre chose très importante. L'autre jour, quelqu'un est venu et sa main droite était gelée. Je lui ai demandé: "Que faites-vous?"
Elle a dit: "Je travaille comme secrétaire." Cette dame.
Alors J'ai dit: "Que faites-vous?"
Elle a dit: "Je tape à la machine. Je tape beaucoup."
J'ai dit: "Mettez-vous à la pratique de Sahaja Yoga, et avant de taper à la machine, dites simplement 'namaskar' (je vous salue) à ce travail que vous devez faire, juste comme ça, et ensuite vous vous mettez à faire votre travail, comme si vous n’étiez pas en train de le faire.
Vous le faites tout simplement, vous tapez à la machine, c’est tout. Ce n’est pas vous qui le faites, vous ne faites rien.
Certaines personnes disent: "Mère, vous voyagez tellement." "Je ne voyage jamais. Je suis assise ou bien Je marche. En quoi est-ce que je voyage? C'est l'avion qui voyage, Je suis juste assise dans l'avion."
Je ne voyage jamais comme un surhomme. Je suis assise très confortablement En quoi est-ce que je voyage? Si Je commence à penser: "Je voyage beaucoup. Je fais ce travail-ci. Je fais ce travail-là."
Quelqu'un pourrait dire: "Mère, vous travaillez tellement." Je veux dire, Je ne fais rien. Je vous le dis, vraiment, Je ne fais rien. Maintenant Je suis en train de parler, d'accord. Donc, Je parle, c'est tout. Et ce discours, ce n’est pas non plus moi qui le fais, ça me vient, comme pour une radio. Diriez-vous qu’une radio fait du travail? C'est juste une radio.
En fait, Je ne fais rien du tout. Alors, si Je ne fais rien, pourquoi devrais-Je me sentir fatiguée? Pourquoi devrais-Je m'épuiser? Donc, ce sentiment: "c’est moi qui fais cela et qui fais ceci", est responsable de la création de vos problèmes d'ego.
Donc, pour utiliser un discernement au-delà de cet ego, pour le remettre à sa propre place, ces brins venant des canaux Ida et Pingala sont placés au-dessus de cet ego, pour le dégonfler. Et ils sont comme un frein et un accélérateur. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Hamsa Puja, NewYork, USA, 28/04/1991
Publié par dictionnaire sahaja yoga

samedi 2 décembre 2017

Le discernement, qualité essentielle de Gruha Lakshmi

« Gruha Lakshmi, c’est une femme qui devrait savoir qu'elle a la grande responsabilité de créer une société de Sahaja Yogis vraiment formidable. Ce n'est pas une femme ordinaire. Combien de femmes ont eu leur Réalisation auparavant?
Mais parmi les dames pratiquant Sahaja Yoga, vous en trouverez rarement qui sont vraiment attentives. La plupart d'entre elles sont en état de transe, elles ne savent rien, elles ne savent rien. Elles ne s’y connaissent pas beaucoup en cuisine, vous leur demandez quelque chose, elles ne savent rien. Vous leur parlez, vous avez l'impression qu’elles ont pris une espèce de drogue, rien ne rentre dans leur tête. Parfois, on a l’impression qu’il est préférable de faire les choses par soi-même – impossibles!
La vigilance a disparu, parce que la vigilance, qui vient de votre côté droit, est gaspillée sur des choses absurdes, l'attention est gaspillée sur des choses absurdes, c'est pourquoi les femmes au foyer ont perdu le discernement de savoir qu'elles doivent être extrêmement vigilantes, sensées et pleines de sagesse. Elles devraient en savoir sur tout. Ce n'est pas le cas. Elles planent quelque part, suspendues dans les airs, vous savez. Vous ne savez pas quoi leur dire, comment leur demander quoi que ce soit, comment leur expliquer quoi que ce soit, c’est une situation impossible. Alors la femme au foyer doit posséder cette vigilance, c'est extrêmement important.

Ainsi, il y a Fatima à un jeune âge, elle a eu ces deux délicieux enfants qui sont morts dans la guerre à Karbala. Quelle femme courageuse, à la façon dont elle a établi le système chiite ! Son mari est également mort, et elle a fait tout cela toute seule. Vivant derrière le "purdah" [isolement des femmes], vivant derrière les murs, elle a tout géré.
Nous avons eu beaucoup de reines comme elle dans notre pays. Il y a eu une veuve de dix-sept ans qui était la belle-fille de Shivaji; elle s'est battue contre Aurangzeb et l'a vaincu, dans notre pays: Tara Bai. Nous en avons eu tellement ! Mais si vous n'avez pas de vigilance, alors vous ne pouvez pas être une Gruha Lakshmi, vous ne pouvez pas être une bonne mère, vous ne pouvez pas être une bonne épouse. Il n'y aucun esclavage là-dedans. Elles ne savent même pas ce qui plaît à leurs maris, comment créer la paix en famille, que dire et quand parler de belles choses et quand être strictes. Ce discernement n’existe pas: soit ce sont des mégères, soit ce sont des esclaves.

Donc, Sahaja Yoga s'adresse aux femmes qui sont alertes, qui sont averties, qui savent tout sur la vie. Elles ne savent même pas où sont les chakras sur les pieds. Regarde votre Mère, c'est une femme. Elle sait tellement de choses. Elles ne savent rien de la façon dont la Kundalini traverse ces centres, de ce qu'elle y fait, de quoi elle est capable. Mais la Kundalini est elle-même la puissance féminine. Elle connaît tous les petits détails de chacun, de vos enfants. Beaucoup de mères ne savent pas si leur enfant prend de la drogue ou de quelle manière il se comporte. Entre gâcher ou battre les enfants, il n'y a rien entre les deux.
Par leur discernement, les mères peuvent faire quelque chose de ces enfants spéciaux, c'est ma vision à leur sujet. Mais par manque de discernement, elles peuvent complètement dévaster ces enfants. Il est si important que notre Hamsa soit bien, que nous soyons en mesure de créer une belle maison, une maison paisible - non seulement pour notre famille, mais pour tous les autres Sahaja Yogis qui viennent chez nous.
Je ne sais pas comment cela est venu à l’esprit des femmes indiennes. Je ne le sais pas, mais si vous voulez leur faire plaisir, il vous suffit de dire: "Belle-sœur, peux-tu me cuisiner cela pour moi demain?" C'est tout. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Hamsa Puja, NewYork, USA, 28/04/1991
Plus sur Tara Bai
Peinture de Fatima Zahra, 1568
Publié par dictionnaire sahaja yoga

jeudi 30 novembre 2017

Gardez de la spontanéité dans votre mariage

« Or, cette tragédie grecque du romantisme, comme le roman de Roméo et Juliette, tout cela est imaginaire, tout est mental. Il n'y a aucune spontanéité dans cela. Et ensuite vous n'acceptez que des relations artificielles, même entre mari et femme.
Par exemple, le mari doit apporter une fleur chaque jour à son épouse, lui offrir une fleur, comme si elle était une prêtresse ou quelque chose comme ça. Et la femme doit - Je ne sais pas ce qu'elles font – tout cela est artificiel. Et puis il lui doit dire "merci" dix fois, et elle doit lui dire "désolée" une centaine de fois. Je veux dire qu'ils sont maris et femmes, les côtés gauche et à droit d'un char! Et puis les hommes s'attendent à ce que ceci se passe, les femmes s'attendent à ce que cela se passe. Les hommes s'attendent à ce que les femmes soient comme des hommes, et les femmes s'attendent à ce que les hommes soient comme des femmes.
Les hommes sont très pointilleux par rapport à l'heure, pas les femmes. Les femmes doivent donc être très attentives aux horaires, sinon ils penseront qu'elles sont les pires personnes qu'ils aient jamais connues. Une femme est, disons, plus pointilleuse au sujet de sa cuisine ou peut-être de sa garde-robe. Alors l'homme se mettra en colère parce qu'elle prendra trop de temps pour se préparer. C'est un tel manque mutuel de discernement que la relation devient absolument absurde.
Vous devriez comprendre qu'elle est le côté gauche et que vous êtes le côté droit, et que vous devez tous les deux agir selon votre propre nature. Au contraire, vous voulez que quelqu'un ait l'air bizarre, car imaginez un homme devenant une femme et une femme devenant un homme. Vous voyez c'est une blague, mais c'est ce qui s’est produit.
Quoi que les hommes soient censés faire, ils ne peuvent pas le faire et quoi que les femmes soient censées faire, elles ne peuvent pas le faire. Quoi que les enfants soient censés faire, ils ne le font pas. Par exemple, les enfants en Occident continueront à demander: "Pourquoi?" Qui sont-ils pour demander pourquoi? Où en est leur croissance? Leur intelligence? Leur maturité? Ils ne peuvent pas être traités comme un juge siégeant au tribunal. Ce sont des enfants!
Mais quand ils viennent à Sahaja Yoga, ils perdent leur discernement.
D’abord, avant de venir à Sahaja Yoga, le mari et la femme se querellent tout le temps. Ils ont un pied au tribunal et l’autre à l'extérieur. Après Sahaja Yoga, ils s'accrochent tellement l’un à l’autre, comme s’ils étaient collés ensemble, l’un à l’autre, c'est impossible! C’est tel que pour l'amour de leur femme, ils arrêteraient Sahaja Yoga. Ils vont se ruiner mutuellement comme ça, ils sont collés l’un à l’autre. Avant Sahaja Yoga, ils négligent leurs enfants, ne s’en occupent pas. Après Sahaja Yoga, ils sont collés à leurs enfants. Ensuite, personne ne peut rien dire contre l'enfant. L'enfant pourra aller frapper n'importe qui, on ne pourra rien dire. Ils vont aussi ruiner l'enfant. Le discernement est donc complètement perdu dans ces relations, qu'il s'agisse de sexualité, de créativité, de famille, de n'importe quoi. Voilà la partie du chakra de l’Hamsa….

Ainsi, d'une certaine façon, nous limitons les enfants par nos propres conditionnements, mais aussi nous leur permettons de se comporter comme s’ils étaient très adultes, mûrs. Nous sommes tellement entichés de nos enfants, comme si avoir des enfants était quelque chose de formidable, tout le monde peut avoir des enfants, qu'y a-t-il de si formidable à cela? Vous devez vous occupez de vos enfants, c’est très bien, mais cela ne veut pas dire que vous deviez toujours être scotchés à eux, penser à eux, vous inquiéter pour eux et pour personne d'autre. Donc, si vous devez pénétrer la zone limbique, qui est la place du Virata, qui est le- Je dirais, du Vishuddhi à l’Hamsa, puis de votre zone limbique au Virata, alors votre intérêt doit s'élargir.
Donc, l'autre type de discernement doit être: "Est-ce que je ne pense qu'à mon enfant? Est-ce que je ne pense qu'à ma femme? Est-ce que je ne pense qu'à eux, ou est-ce que je m'inquiète aussi pour les enfants des autres? Je pense aux enfants des autres?" Je vous dis simplement ceci parce que nous avons un type de préoccupation tellement bizarre, et on détruit aussi se
s enfants par ce genre d'inquiétude aveugle.»
Shri Mataji Nirmala Devi, Hamsa Puja, NewYork, USA, 28/04/1991
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mercredi 29 novembre 2017

Un autre rôle pour l'Hamsa


« Aujourd'hui, nous nous sommes réunis dans le domaine du Vishuddhi. Dans la Gita, Shri Krishna a décrit ce domaine comme étant "Kshetra", et celui qui connaît ce domaine s'appelle Kshetragna. "Gna", comme Je vous ai dit hier, "gna" ou "gya", signifie: "domaine de connaissance du système nerveux central". Donc, celui qui connaît ce domaine, c’est le Kshetragna.
Aujourd'hui, nous allons en apprendre davantage sur le chakra de l’Hamsa. C'est la région entre les deux sourcils, "bhrukuti" [contraction des sourcils] comme ils l'ont appelée. Ce chakra est placé à la base du cerveau, qu’on appelle "murdhan", et cette partie contrôle totalement toute la base du cerveau, encore une fois, Je parle de la base du cerveau. Et c'est encore une partie du Vishuddhi, qui est un centre extrêmement important en ce qui concerne la conscience (awareness).

Parce que ces deux nadis, Ida et Pingala, avant d'entrer dans l’Agnya et de donner - en se croisant, une partie d'entre eux se croise juste après le chakra de l’Hamsa. Ainsi, lorsque l'ego et le superego se développent dans le cerveau et recouvrent notre zone limbique, des deux côtés, ces brins, qui viennent du Vishuddhi, se posent sur eux (sur l’ego et le superego). Donc, ils contrôlent également ces deux institutions (que sont l’ego et le superego) de l'extérieur.

Par exemple, ils traversent comme ça, montent comme ça depuis l’Hamsa, et ensuite – il s’agit de quelques brins - ensuite les autres remontent et traversent comme ça, et forment l'ego et le superego. Donc, de l'arrière, ces deux brins vont s'asseoir au-dessus d'eux (ego et superego).
Vous savez tous que le chakra de l’Hamsa vous donne du discernement, mais nous ne comprenons toujours pas ce que nous voulons dire par discernement. Le centre le plus important en nous, c’est le chakra du Mooladhara. Si nous n'avons pas le discernement requis au sujet du chakra du Mooladhara, nous entrons dans la jungle, devrais-Je dire, ou nous ouvrons les portes de l'enfer pour nous-mêmes. Comme vous le savez, seul l’Ida Nadi commence au Mooladhara. Cela signifie que c'est le désir, le pouvoir du désir en nous qui commence au Mooladhara. Mais ce n'est pas le mental - qui est le Pingala Nadi - qui commence à partir du Mooladhara, il commence plus haut. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Hamsa Puja, NewYork, USA, 28/04/1991

La majorité des brins d’énergie qui forment les canaux droit et gauche, Pingala et Ida, se croisent au niveau de l'Agnya.
Mais quelques brins partent déjà du chakra du Vishudhi pour se croiser au niveau de l’Hamsa. De l'arrière de la tête, ils contournent l'ego et le superego pour s'asseoir sur eux. Ainsi, ces quelques brins peuvent agir directement de "l'extérieur" sur l'ego et le superego . "Extérieur", signifie qu’ils ne sont plus associés à l'Ida et Pingala nadis, dont aboutissement dans le cerveau est l’ego et le superego.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

samedi 25 novembre 2017

Willima Blake nous a expliqué le Saint-Esprit


« Mais on ne peut parler à personne de religion, on ne discute pas de religion. Mais quelle religion? La religion qui contient toutes les religions du monde, la religion qui est l'équilibre intérieur, la tranquillité en vous, qui vous donne l'évolution- nous n'en discutons pas. Ce n'est pas protocolaire: nous pouvons discuter de tous les ivrognes et les pubs du monde, mais nous ne pouvons pas discuter d'une chose aussi désagréable que la religion, qui est innée, en nous-mêmes. Vous ne pouvez rien avoir sur ce sujet dans les journaux.

Mais William Blake a fait une description si puissante de tous les faux gourous et de toutes les personnes sataniques et vous les voyez, et des milliers de gens suivent ces personnes absurdes, leur versent de l'argent, deviennent des mendiants, mais ne veulent pas venir à la réalité. Pourquoi? Je me demande pourquoi cela se passe comme ça. Il ne sert à rien de donner des excuses. Voici quelqu'un, William Blake, qui vous a donné un tel lot d'explications. Il a parlé du Saint-Esprit, et le Saint-Esprit? C'est un vide - demandez à n’importe qui.

J'ai été surprise, quand il a été demandé à un très grand évêque: "Que pensez-vous du Saint-Esprit?" Il a dit: "Je suis agnostique." "Agnostique?" Alors, Ravin lui a demandé: "Alors qu'est-ce que vous faites? ici?" Il lui a dit: "Je fais mon travail tout comme vous faites le vôtre." Ravin a compris et il est resté silencieux.
Il est agnostique, il ne connait rien du Saint-Esprit.
Qu'est-ce que le Saint-Esprit? William Blake a dit: "Il réside en vous." Pourquoi ne trouvons-nous pas où il réside? Pourquoi ne sortirions-nous pas des sentiers battus pour le découvrir? La Bible ne peut pas contenir le Christ, l'univers entier ne peut contenir le Christ. Allons découvrir ce que les autres ont à dire à ce sujet. Mais nous sommes très entêtés, bornés- de grands hommes assis ici totalement apathiques-. Nous n'avons pas le temps, nous ne pensons pas que quiconque soit à prendre en considération sur ce sujet, sortons nous faire une idée.
Ce qu'est le Saint-Esprit, c'est très simple: le Saint-Esprit c’est la Kundalini. Voyez, vous pouvez utiliser la logique, pas la rationalité mais la logique, c’est différent. Si vous utilisez votre logique, vous verrez qu’il y a une Trinité, une Sainte Trinité. Nous avons Dieu tout-puissant, d’accord, nous avons le Fils et le Saint-Esprit. Avez-vous entendu parlé d'un père qui aurait un fils sans une mère? Alors, qui est le Saint-Esprit? C’est la Mère Primordiale. Vous arrivez automatiquement à cette conclusion. Mais on ne doit pas parler de la mère (dans la religion chrétienne).

C'est pourquoi Blake a parlé au sujet des filles d'Albion (l’Angleterre), parce qu'il connaissait la façon dont les femmes étaient opprimées dans ce pays, d’une façon très sophistiquée. En sanscrit, il est dit: "Yatra naryastu pujyante ramante tatra devatah". "Là où les femmes sont vénérées, réside le domaine des dieux." Là où elles sont adorées, et elles doivent être vénérables- il ne s’agit pas de prostituées dans les bordels, ni des femmes qui se promènent nues et montrent leur nudité dans le but d’exciter le moi le plus inférieur- mais celles qui sont vénérables, là où elles résident, résident les dieux.
Donc ces femmes ont été opprimées et opprimées à un point tel que nulle part, on n’a plus voulu parler de Dieu sous une forme féminine. Alors le Saint-Esprit est (devenu) quelque chose d'abstrait, une colombe. D'accord, c'est une colombe, et puis quoi? Que fait la colombe? Pourquoi est-elle aussi importante que nous devrions recevoir des bénédictions d’une colombe? Personne ne l'explique, c'est un mystère.
Nous devons vivre avec ce mystère. Tout est mystère : le secteur bancaire est un mystère ici, où va l'argent est aussi un mystère. Cela a quelque chose à voir avec la mafia, qui est aussi un mystère, puis le fait que la Maçonnerie organise la banque Suisse est aussi un mystère. Tout est mystérieux, caché, tenu à l’écart: "Oh, il ne faut pas dire cela, ce ne sont que des services bancaires à l’étranger". "Ah, d’accord, très bon terme ! " "C’est de la banque à l’étranger" nous continuons avec cette hypocrisie, nous continuons avec toutes ces fausses notions : " Oh ça va, ça va, cet aspect est correct." Ceci n'est pas du pardon.
Quel pardon pour la ruse? Quel pardon pour le malhonnête? Quel pardon pour Satan? Le discernement est nécessaire lorsque l'on parle du pardon : le pardon concerne les gens qui pensent qu'ils ont commis des péchés. C'est seulement par la pensée que vous commettez des péchés, sinon, vous n’en commettez pas. Regardez un chien, regarder un tigre, regardez tous ces gens, si tigre doit manger une vache, il la mange. Commet-il un péché? Il ne connaît pas le péché. "Maintenant, je ne savais pas ce qu’est un péché," Le tigre dira: "Je ne savais pas que c'était un péché, vous voyez, je l’ai juste mangée, mais est-ce un péché?"

Condamner simplement les gens tout le temps, "Vous êtes des pécheurs, vous êtes des pécheurs, avez commis ce péché-ci, celui-là." Les êtres humains sont le temple de Dieu. Avec quel soin, avec quel amour, quelle affection, quelle délicatesse ont-ils été créés et dans quel but? Pourquoi ce lotus a-t-il été sorti de la fange de l'illusion? Pour être condamné? Pour être piétiné? Pour être maltraité de cette façon, cela aussi au nom de Dieu?
Les lotus sont créés pour être offert aux dieux, pour éclairer le monde entier de leur parfum. Ils sont le génie poétique du Seigneur, comme le Seigneur l'a décrit. Alors que nous regardons les êtres humains comme quelque chose à exploiter, à réprimer, à opprimer et ainsi de suite. Il existe, comme le Seigneur le dit, deux types de personnes. Et il a donné des noms horribles à ceux qui cherchent à opprimer les gens, qui essayent de dévorer les gens et Il dit que la religion est maintenant devenue le compromis entre les deux, alors que les innocents souffrent, alors que les simples souffrent, alors que les chercheurs souffrent, alors que les bons souffrent, c'est un fait. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, discours sur William Blake, Hammersmith Town Hall, London, 28/11/1985

La Kundalini est la réflexion intérieure de la Mère primordiale.
La notion de pardon, pour Sahaja Yoga, n’est pas simplement liée à la notion de jugement entre ce qui est le bien et le mal, le pardon permet d’abord d’entrer en conscience sans pensée. Elle est même éloignée de tout jugement de valeur. Pour 
nous, le pardon est une porte, une clé vers la liberté et c’est pourquoi ce n’est pas à nous de juger ni de décider si les gens doivent être pardonnés, comment le ferait-on sans passer par le jugement, donc par l’Agnya? Notre liberté réside au Sahasrara non à l’Agnya et le pardon est le seul chemin vers le septième chakra, car c’est un acte d’amour. C’est à Dieu de juger et de détruire, pas à nous: nous ne pouvons être que les témoins des choses et lui remettre nos problèmes ou les actes malfaisants que nous constatons. Le pardon est une arme et notre attention est le moyen de l’utiliser.
Il faut pourtant avoir du discernement et comprendre que le pardon accordé par Dieux ne concerne que les personnes qui le demandent, car la notion de péché est liée à la pensée. Un animal ne commet pas de péché quand il suit sa nature. Il faut une réflexion derrière.
Mais se mentir à soi-même, être hypocrite, n’est pas un acte de pardon. Le pardon n’est pas une façon de fermer les yeux sur les choses négatives, malhonnêtes. Il faut voir les choses et les dépasser par notre méditation, arriver à retrouver sa liberté intérieure tout étant conscient. C’est une des formes du pardon.
Image: Eve, de William Blake


But you can’t talk to any one about religion, they don’t discuss religion. But what religion? Religion which contains all the religions of the world. Religion which is the inner balance, the tranquility within you, which gives you the ascent and we don’t discuss it. This is out of etiquette, we can discuss all the drunkards and all the pubs of the world, but we cannot discuss such a horrible thing like religion, which is so innate and within ourselves. You cannot have anything in the newspaper about it. 
But, He has described all the fake gurus and all the satanic people with such a strong description of all these and you see them and thousands follow these nonsensical people, pay them money, become beggars, but they don’t want to come to reality. Why, I ask Myself, why it’s happening like this? No use going to any excuses. Here is someone who has given you such a lot of explanation. Holy Ghost, He says, and Holy Ghost? A vacuum, you ask anyone.
I was surprised, when it was asked to some very big bishop, “What do you think of Holy Ghost?” He says: “I’m agnostic.” “Agnostic?” Then, Rabin, he asked him: “Then what are you doing here?” He said: “I am doing my job, as you are doing your job.” Rabin, he understood, he stayed all quiet.
He’s agnostic, he doesn’t know anything about Holy Ghost. What is Holy Ghost? William Blake has said: “It resides within you.” Why don’t we find out where does it reside? Why not we go out of the way to find out? Bible cannot contain Christ, the whole universe cannot contain Christ. Let us go out and find out what others have to say about it. But we are very insular self-opinionated, great people sitting here in complete lethargy. We have no time! We don’t think anybody to be considered about it, let us go out and see. What is Holy Ghost is very simple: Holy Ghost is the Kundalini. See, you use logic, not rationality but logic it’s different. If you use your logic, you will see that we have a Trinity, Holy Trinity. We have God Almighty, all right, and we have the Son and the Holy Ghost. Have you heard of any father having a son without the mother? Then who is the Holy Ghost is the Primordial Mother. Automatically you come to that conclusion, but Mother should not be mentioned.
That’s why Blake has said about the daughters of Albion, because He knew the way the women were suppressed in this country, very sophisticated ways. In Sanskrit it is said: "Yatra naryastu pujyante ramante tatra Devata “Where the women are worshipped, there remains the domain of the deities.” Where they are worshipped, and they have to be worshipful, not the harlots, in the brothels and the women who walk nude and show off their nudity to excite the baser self, but the ones who are worshipful, where they reside, reside the gods.
So these women were suppressed and suppressed to such an extent that they did not want to talk about God as a Woman, anywhere. So Holy Ghost is something abstract, a dove. All right, it’s a dove, then what. What does it do, the dove? Why is it so important that we should have blessings from the dove? Nobody explains, it’s a mystery.
We have to live with a mystery; everything is a mystery, the banking is a mystery here, the where does the money go is also a mystery. It has something to do with the mafia, that’s also a mystery, then the Masonic people are organizing the Switzerland bank is also a mystery. Everything mysterious and hidden and kept aside, “Oh, that is not to be said, this is just ‘overseas banking’ Oh good, very good name.” It’s ‘overseas banking’, it is this, it is that, and we carry on with this hypocrisy, we carry on with all these false notions, “Oh that’s all right, that’s all right, that part is all right.” This is not forgiveness. What is the forgiveness for the cunning? What is the forgiveness for the crooked? What is the forgiveness for Satan? Discrimination is needed when we talk of forgiveness. Forgiveness is for the people who think they have committed sins. It’s only in thinking you commit sins, otherwise you do not. Look at a dog, look at a tiger, look at all these people, if tiger has to eat the cow, it eats; does it commit any sin? It does not know about a sin. “Now I didn’t know what is sin is,” he will say that: “I didn’t know it was a sin, you see I just ate it, but what is the sin?”
Just to condemn someone all the time: “You are the sinners, you are the sinners, you did this sin, you did that sin.” Human beings, they are the temple of God. With what care, with love, affection, delicacy they are created. For what? This lotus has been brought out of the mire of illusion for what? To be condemned? To be trampled? To be ill-treated in this way, that too in the name of God?
Lotuses are created to be offered to the gods, with their fragrance, to illuminate the whole world. They are the poetic genius of the Lord, as He has described. While we look at human beings as something to be exploited, to be suppressed, to be oppressed and so, as He says, there are two types of people, and He has given horrible names to them, who try to oppress the people, who try to devour the people. And He calls that the religion now has become the compromise between the two. While the innocent suffer, while the simple suffer, while the seekers suffer, while the good suffer, that’s the fact.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

vendredi 24 novembre 2017

Créez la nouvelle Jérusalem de William Blake

« La vie de Blake a été une autre crucifixion, Je pense. Quand Je le lis, des larmes s’écoulent continuellement parfois. Quel fils d'un Père immense qui a dit que le Christ ne se souciait pas de ses parents. Il s'est enfui de la maison à l'âge de douze ans. Cela signifie que tous les garçons fuient maintenant leur maison à douze ans en prenant de la drogue; c'est la meilleure façon de lui rendre hommage (en Angleterre), en fuyant la maison, en prenant de la drogue, parce que le Christ s'est enfui de la maison à l'âge de douze ans.
Et Il a dit: "Ceci concerne mon Père", c'est ce qu'Il écrit. "En quoi suis-je concerné par les parents?" Cela ne signifie pas que vous ne devez pas respecter vos parents, mais cela signifie que: "J’en suis à une recherche plus élevée, j'ai une recherche plus élevée, je dois aller dans une autre direction. Vous avez vécu dans cette direction, quoi qu’il en soit, vous avez équilibré votre vie, mais je dois m’élever." Et c'est le message qu'Il a essayé de vous présenter très clairement. C'est tellement évident, c’est si tranchant.
Partout où il est si ardent, partout où il est si plein de compassion, partout où il est si doux, partout où il est si modeste, la ligne intérieure est celle-ci: "Réalisez votre ascension, atteignez votre être supérieur; devenez cela." Il a préparé le terrain pour nous ici en Angleterre. Comme Je vous l'ai dit plusieurs fois, l'Angleterre est une partie très importante de l'univers; Je ne sais pas combien d'Anglais en ont conscience. C'est le cœur de l'univers; c'est petit, mais tellement important.
Mais qu'est-ce qu’on obtient du cœur? Qu'avons-nous dans le cœur? Du racisme. Si le Christ venait ici, vous le rejetteriez parce qu'Il n'est pas anglais, ou croyez-vous qu'Il était anglais?
Qu'est-ce qu’on obtient? Nous ne pouvons pas aimer nos enfants, nous tuons nos enfants, nous les maltraitons. Vous êtes installés dans le cœur de l'univers, c'est le cœur de l'univers ici et que devez-vous offrir au monde? L'Esprit. L'Esprit réside dans votre cœur et c'est pourquoi Blake a dit que l'Angleterre devait devenir Jérusalem, parce que c'est le cœur. Cela signifie que l'Esprit doit entrer dans l'attention de l'univers, sinon les choses ne marcheront pas, mais d'où va-t-il venir? Cet Esprit, où va-t-il être éveillé?
Il va être éveillé chez les êtres humains, et où sont ces êtres humains ? Dans le cœur. Où vivent-ils?
Même ceux qui sont venus ici, les immigrants et tout les autres, sont devenus irrécupérables, des inutiles, des bons à rien. Et ceux qui vivent ici sont déjà léthargiques; le cœur est léthargique, il ne peut rien pomper. Au début, il pompait de trop et essayait d’impressionner le mode entier. Et maintenant, après l’impression c’est la dépression. Ce cœur doit s'éveiller pour faire un être spirituel du monde entier. Est-ce que nous sommes conscients de notre responsabilité? Est-ce que nous comprenons cela, quel rôle nous devons jouer en tant qu'êtres spirituels? Vous devez jouer un rôle en tant qu'être spirituel maintenant. Mais nous ne le faisons pas, nous sommes très occupés par d’autres choses absurdes, mais pas par l'Esprit. J'ai œuvré pendant douze ans, comme Je l'ai dit, et Je pense que Je vais devoir rester ici deux ans de plus, quatorze ans, et alors seulement, Je l'espère, peut-être que Jérusalem commencera à montrer des résultats dans ce pays. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, discours sur William Blake, Hammersmith Town Hall, London, 28/11/1985

Shri Mataji fait référence au Jérusalem de William Blake qui est le nom qu’il donne à la future Angleterre, qui auparavant s'appelle Albion. 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

31:46 Blake’s life was another crucifixion, I feel. When I read Him, tears fall continuously sometimes. What a son of a great Father, who said Christ was not bothered about His parents. He ran away from the house at the age of twelve years. That means all the boys are now running from their houses at twelve years taking to drugs; that’s the best way we can pay homage to Him, by running away from the houses taking to drugs, because Christ ran away from the house at the age of twelve years. And He said: “This is my Father’s business,” that’s what He writes. “What do I care for the parents?” That does not mean that you should not respect your parents, but it means that: “I am at a higher seeking, I have a higher seeking, I have to move in another direction. You have lived in this direction, whatever it is you have balanced your life, but I have to ascend.” And this is the message He has tried to put forward before you, very clearly. That is so obvious, so clear cut. Wherever He’s so fiery, wherever He’s so compassionate, wherever He’s so gentle, wherever He’s so modest, the inner line is one that: “Achieve your ascent; achieve your higher being; become that.” He has prepared grounds for us here in England. As I have told you many a times, England is a very important part of the universe, which I don’t know how many Englishmen realize. It is the heart of the universe; it is small, but so important.
But what do we get from the heart? What do we have in the heart? Racialism. If Christ comes here, you’ll throw Him out because He’s not English, or do you believe that He was English?
What do we get? We can’t love our children, we kill our children, we ill-treat them. You are sitting in the heart of the universe. This is the heart of the universe and what do you have to give to the world? The Spirit. The Spirit resides in your heart and that’s why Blake said that England has to become Jerusalem, because it is the heart. That means Spirit has to come in the attention of the universe, otherwise things won’t work out, but from where is it going to come? This Spirit, where is going to be awakened? It is going to be awakened in the human beings, and where are those human beings – in the heart? Where are they living? Even those who have come here, immigrants and all that, they are gone cases, useless, good for nothing. And those who are living here are already lethargic; the heart is lethargic, it cannot pump anything out of it.
First it was over pumping, tried to impress the whole world, and now after the impression, it is in depression. This heart has to awaken, to make the whole world a spiritual being. Do we realize our responsibility? Do we understand this, what is the role we have to play as a spiritual being? You have to play a role as a spiritual being now; but we are not, we are busy with all other nonsensical things, but with the Spirit. I have labored for twelve years, as I said, and I think I’ll have to stay here for two years more, fourteen years, and then only maybe, I hope so, Jerusalem will start showing its results in this country.

mercredi 22 novembre 2017

Le catholicisme a cultivé la culpabilité

« J'ai rencontré des gens très bizarres ici, à cet égard, la façon dont ils ont montré un grand intérêt pour Blake disant: "Il a dit qu'une femme nue c’est ce qu’il y a de mieux." J'ai dit: "Où? Comment pourrait-il dire une telle pareille?" Il était l'innocence même! Or, nous ne comprenons pas son innocence. Tout comme celle de Markandeya qui décrivant sa mère, sa poitrine et tout, comme un petit enfant, un enfant ne voit pas le sexe dans un corps nu, il ne le voit pas. Et il décrit la beauté d'une femme. Cela signifie que toutes les femmes marchent nues partout, maintenant. Êtes-vous en train d’exciter l'innocence des gens, ou vous excitez le moi le plus bas des gens? Nous devons être naturels, êtes-vous naturels?

Toutes ces perversités et toutes ces diversifications sont advenues parce que l'homme n'a pas un esprit simple, il a un esprit tordu. Cette malhonnêteté doit quitter l'esprit. C'est important; mais si Je dis cela, là Je ne fais pas mon travail, Je le sais. Je suis sûre que ce n'est pas comme ça que ça va se passer. C'est pourquoi le Christ a dit: "Pardonnez, pardonnez-leur". Sinon, comment Dieu pourrait-il rencontrer l'homme, avec cette malhonnêteté, avec toute cette ruse, comment Dieu pourrait-il atteindre l'homme sans lui pardonner? Il ne peut pas atteindre l'homme qui ne fait qu’écouter Moïse, n’est-ce pas? Il ne le peut pas. S'il doit venir à l'homme, Il doit lui pardonner et c'est pourquoi, au début, pour Sahaja Yoga, on dit: "Vous devez pardonner à tout le monde, à vous-mêmes, ne vous sentez pas coupable."
Maintenant, dans le christianisme, c’est le contraire qui a été fait, affrontons cela et admettez par vous-même que vous devez aller vous confesser au prêtre. Le prêtre devient aussi fou à cause de votre confession, vous êtes déjà fou. Qu'y a-t-il à confesser dans l'océan du pardon qui dissolve?

Quel message nous a donné le Christ? Que la plus grande arme que nous ayons c’est pardonner aux autres et pardonner à soi-même parce que Dieu nous pardonne. Et ceci est le message qu’il faut savoir, que l’on doit pardonner à soi-même. Au lieu de cela, pour tout ce que nous faisons de mal, tout ce que nous essayons de faire contre notre Esprit, nous nous sentons coupables. Et de plus, si les enseignements sont tels qu’il faut mieux se sentir coupable, tout ce que nous faisons c'est de nous sentir coupable et de bloquer ce chakra sur le Vishuddhi gauche - à tel point qu'en Occident où que J'aille, Je leur dis: Tout d'abord, vous dites simplement un mantra: Mère, je ne suis pas coupable.
Débarrassez-vous de ça! Qui êtes-vous pour vous sentir coupables quand Dieu vous aime tant? Il a fait de vous la quintessence de l'évolution, vous êtes au plus haut point, pourquoi devriez-vous vous juger et vous sentir coupables? N'est-il pas capable de vous pardonner? N'avez-vous pas foi en son océan d'amour?
Mais c'est la base des erreurs commises au nom du Christ. Je dis aux prêtres, maintenant qui est prêtre ici ? Qui vient du collège de théologie ? Pouvez-vous en apprendre sur le Divin au collège théologique? Christ a-t-il fréquenté un collège de théologie? Comment l'a-t-il obtenu, comment a-t-il acquis la connaissance? Par l'illumination, il doit y avoir une illumination. La façon dont il a clairement tout affirmé, personne n'a aimé à cause de leur intérêt personnel. Tout le monde a un intérêt personnel, personne n'est sincère, honnête et ils veulent exploiter les autres pour gagner de l'argent. Vous ne pouvez pas faire de l'argent au nom de Dieu, c’est un péché! De telles personnes ne peuvent jamais entrer dans le royaume de Dieu. C'est pourquoi le Christ a dit: "Tu m'appelleras, Christ, Christ, Je ne te reconnaîtrai pas". C'est un fait. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, anniversaire de William Blake, Hammersmith, Londres, 28/11/1985
Publié par dictionnaire sahaja yoga

lundi 20 novembre 2017

La nature divine du système parasympathique

« Le système nerveux sympathique gauche et droit se manifeste à l'extérieur de la moelle épinière, à partir des canaux subtils Ida Nadi et Pingala Nadi. Ces systèmes se situent le long de la moelle épinière, à l'extérieur de la vertèbre, et forment une chaîne ganglionnaire bulbeuse. Ils courent jusqu’au coccyx à la base de la moelle épinière. Un peu en-dessous de l’extrémité du sacrum, ils se rencontrent en formant un cercle autour du chakra du Mooladhara.
Ce centre, qui est le plus bas, est le seul placé à l'extérieur de la moelle épinière ou de la boîte crânienne. Tous les centres sont contrôlés par les Divinités qui y président, et se manifestent physiquement par des ganglions. Il apparaît que tous les organes sont contrôlés par les ganglions.
Au départ, il faut avouer que la terminologie créée par la science médicale est impuissante à expliquer la nature du Divin. La connaissance exprimée dans ce livre est de nature subjective, donc elle doit être appréhendée sous l'angle subjectif. Lorsque j'utilise les termes de système nerveux parasympathique et sympathique, tous deux des branches du système nerveux autonome, Je ne parle pas exactement de ce que la science médicale entend par ces termes. J'irai même plus loin en disant que ces deux systèmes doivent être distingués selon les fonctions qu'ils exercent dans l'organisme, en relation avec la Puissance divine.
Sur le plan fonctionnel, il faut appréhender le système nerveux autonome d’après sa nature divine. Les canaux physiques expriment l'Énergie subtile de l'Amour divin, et, finalement, accordent la Réalisation du Soi. Quand la Mère Primordiale veut remplir un être humain de sa Puissance (Pranava), Elle relâche du prana par l'action du parasympathique. Quand ce prana est utilisé par les humains afin d'accomplir un effort ou en cas d’urgence, c’est une fonction de l’activité du sympathique. On peut, par exemple, augmenter son rythme cardiaque en courant quelques instants. Dans ce cas, prana est utilisé pour répondre à une situation d'urgence. Mais on ne peut pas diminuer sa fréquence cardiaque, car cela se produit uniquement sous l'action du parasympathique. Seule l’Adi Shakti, qui réside au cerveau, peut faire baisser le rythme cardiaque.

Nous devons bien comprendre comment et pourquoi les substances chimiques comme l'adrénaline ou l’acétylcholine agissent de manière différente. Selon les circonstances, chacune peut soit détendre soit contracter un organe particulier. Si l'action du système nerveux sympathique peut dilater les vaisseaux sanguins coronaires, il peut aussi rétrécir les artères par une sécrétion d'adrénaline. Tandis qu'il y a une contraction des muscles brachiaux due au système nerveux parasympathique, il y a une dilatation de l'ensemble des muscles. Ce mode d'action semble contradictoire, mais si l'on analyse les deux fonctions divergentes des deux systèmes selon le but de leur activité, on peut facilement les comprendre.
Le système nerveux sympathique envoie un certain type d'impulsions nerveuses, tandis que le parasympathique en envoie d'autres. Ces impulsions peuvent contracter ou dilater, augmenter ou diminuer l'activité, mais le but ou l'expression de ces deux systèmes est soit de détourner l’énergie, soit d'agir. Ils fournissent de l'énergie aux organes, ou utilisent l'énergie déjà présente. L'activité du sympathique intervient suite à un effort humain fait consciemment, ou pour toute autre action sortant de l'ordinaire.
Bien que le système nerveux parasympathique semble agir de son propre chef, la décision de dilater ou de contracter un organe est prise en réalité par les Divinités responsables des besoins de chaque organe.
La science médicale, comme toutes les autres sciences, est une connaissance objective, c’est donc une connaissance partielle, car elle reste, dans une large mesure, imprécise au sujet de ces systèmes. Il est très difficile de montrer les énergies de la Puissance divine qui s’écoulent le long de la moelle épinière, car elles sont subtiles et invisibles à l'œil nu. Elles ne peuvent être perçues tant qu’on n’a pas développé les yeux de l'Esprit divin (Atma).
Cela peut sembler très complexe. Cependant, lorsqu'elles ont expérimené Sahaja Yoga, de nombreuses personnes ont clairement vu la pulsation de la Kundalini au niveau de l'os triangulaire du sacrum. De plus, on peut suivre sa montée à l'œil nu. Il est même possible d'enregistrer ses pulsations avec un stéthoscope, bien qu’elles restent faibles. Un chercheur peut ressentir de lui-même le battement de la Kundalini au sommet de la tête. Il y a beaucoup de preuves physiques de cet ordre que les gens ont vu de leurs propres yeux, même les personnes non Réalisées. Les pupilles de ceux dont la Kundalini a été éveillée se dilatent, comme celles des jeunes enfants, ce qui suggère une activité du parasympathique.
Dans le cas de la dilatation des pupilles, il existe une controverse en médecine, quant à savoir si elle est un effet de l'activité du parasympathique ou du sympathique. Dans la petite enfance, quand l’ego et le superego ne sont pas complètement formés, et que l'os de la fontanelle est encore relativement souple, les pupilles se dilatent en raison de l'activité du parasympathique. Lorsque l'enfant grandit, l’ego et le superego se développent pleinement et la dilatation des pupilles provient alors de l'activité du sympathique qui ajuste les yeux à l'obscurité. Même le rétrécissement des pupilles provient du sympathique parce que les nerfs optiques utilisent de l'Énergie divine (Pranava). En général, c'est le système nerveux sympathique, de nature humaine, qui provoque toute activité normale ou extraordinaire dans laquelle les êtres humains s’impliquent et qui peut être réalisée par leur conscient ou leur subconscient. Lorsque l’apport en énergie est spontané, cette énergie est de nature divine et c’est le système nerveux parasympathique qui entre en jeu. »
Shri Mataji Nirmala Devi, chapitre 9 sur la création de la Kundalini, Le Livre de l'Adi Shakti, écrit entre 1975 et 1977 (?)
Publié en anglais le 09/2013

Shri Mataji utilise plus souvent le terme d’os triangulaire du sacrum, plutôt que sacrum. En fait, c’est le terme médical car l’os sacrum s’appelle le grand sacrum triangulaire. En plus, le sacrum correspond à un ensemble d’os. Il est composé de cinq vertèbres (S1 - S5) qui fusionnent au début de l'âge adulte (18 - 30 ans). Le plus petit, le coccyx (os coccygis) se compose de trois à cinq vertèbres (C1 - C5) qui sont généralement fusionnées.
Latéral au sacrum et au coccyx se trouvent les os coxae ou hanches. Ensemble, les deux os coxae, sacrum et coccyx forment un anneau d'os en forme de bassin appelé le bassin osseux. Le bassin osseux protège la vessie, le côlon inférieur, le rectum et les organes reproducteurs. Il soutient également le poids du tronc et est un point d'attache pour plusieurs muscles qui bougent le tronc, la hanche et la cuisse.
Ce rôle d’équilibre et de maintien explique aussi pourquoi l’on dit que le chakra du Mooladhara est la base sur laquelle repose notre évolution.
Le sacrum est concave et chaque vertèbre contient une large ouverture centrale ou foramen. Les foramina fusionnés forment un canal appelé le canal sacral qui s'étend sur la longueur de l'os. C’est peut-être là que se loge la Kundalini.

Publié par dictionnaire sahaja yoga

dimanche 19 novembre 2017

L'entrée de la Kundalini dans le foetus

« Quand l'être humain se trouve au stade fœtal, dans le ventre de sa mère, il se produit deux événements divins:
-L'Esprit (l’atma) entre dans le cœur du fœtus qui se met alors à palpiter. Les vagues de cette pulsation se déplacent en boucles faisant trois spires et demie...
-Simultanément, la Puissance divine (Pranava) entre dans le fœtus par le cerveau.
Enchâssé dans le crâne, le cerveau humain a une forme conique. À son sommet, au niveau de la fontanelle, il a un apex, ainsi qu’une base et trois faces, comme un prisme. Ces trois surfaces du cerveau sont faites d'un matériau différent et ont des densités différentes. Le cerveau agit en conséquence comme un prisme qui a la propriété de réfracter. Lorsque la Puissance Divine entre dans le cerveau, Elle se divise en trois canaux car le cerveau a la forme d’un prisme pyramidal à trois faces. Sur ces trois canaux, deux pénètrent par les faces du cerveau, et le troisième par son sommet. Ils passent sur la Spirale Primordiale créée par la palpitation du cœur (vers 3 semaines), entrent en interaction les uns avec les autres et créent les sept chakras…

Ils correspondent aux principaux plexus du corps, dont la nature est physique, mais qui possèdent chacun des sous-plexus que je décris en détail dans les chapitres sur les chakras. Lorsque la Kundalini pénètre le cerveau par son sommet, l'os de la fontanelle (Brahmarandra – Brahma signifiant "divin" et "randra", trou), Elle descend directement du cerveau jusque dans la moelle épinière. La Puissance Divine s’écoule depuis les deux côtés du cerveau, comme signalé sur la figure 10 par A1 et A2.
Ces rayons sont réfractés au niveau de deux points principaux et, en accord avec le parallélogramme des forces, les rayons qui tombent sur le côté incliné du cerveau, se divisent en deux composantes. Une paire, que j'ai appelée B1 et B2, sort du corps. L'autre paire, marquée C1 et C2, qui pénètre la moelle épinière, forme les canaux gauche et droit appelés Ida Nadi et Pingala Nadi. Ces deux canaux subtils se manifesteront plus tard en tant que système nerveux sympathique gauche et droit.
C’est à l'arrière du cerveau que la Puissance divine entre et descend dans la moelle épinière en A. C’est également depuis l'arrière du fœtus que la Puissance divine pénètre dans la moelle épinière en B. Ces deux courants divins se combinent pour former le système nerveux central. Le flux A permet aux êtres humains de réaliser les actions volontaires, et grâce au flux B, ils effectuent les actions involontaires.
La Puissance divine (Pranava) entre par le sommet du cerveau et s'installe dans l'être humain sous la forme de trois Puissances. La plus basse est celle de Mahakali, la deuxième est celle de Mahasarasvati, et la plus haute, celle de Mahalakshmi. Ces trois Puissances créent trois couples de Divinités avec leurs Puissances respectives. Tout d'abord, Mahakali crée Shri Ganesha, puis toutes les autres Divinités sont créées….

Ces Divinités manifestent également Shri Krishna avec sa Puissance Radha et le Seigneur Jésus-Christ dont la Puissance est sa mère Marie (Mahalakshmi Elle-même). Ces deux Divinités, Krishna et Jésus-Christ, sont, respectivement, les Incarnations humaines évoluées de Shri Vishnou et de Shri Ganesha. Ensuite, Pranava, qui s’est divisée en trois, entre dans la moelle épinière. Sa Fibre la plus basse (la Puissance Mahakali ou Gauri) disparaît dans le sacrum en tant que Kundalini.
La spirale de la Kundalini place Shri Ganesha sur le chakra du Mooladhara. Il repose à l’extérieur de la demeure de la Kundalini qui est au Mooladhara. Shri Ganesha réside sur ce chakra et protège la chasteté de sa Mère Kundalini. Chaque être humain possède une Kundalini individuelle qui est sa mère et dont il est l’unique enfant : cette mère est Gauri qui réside à l’état latent, attendant le moment favorable pour donner à son unique enfant sa seconde naissance (dvija), c'est-à-dire la Réalisation du Soi. Les autres Divinités demeurent dans leurs centres respectifs…

Par l’action de la spire primordiale de la Kundalini, dans le cœur, ces Puissances créent un nouveau mécanisme de transformation appelé Hridyakash. C'est la lumière du centre cardiaque, appelé populairement Sacré-Cœur, qui se réfléchit en sept auras autour du cœur. Il reçoit des informations sur l'état ou l'humeur de l'Esprit divin, à savoir si l'Esprit est satisfait ou non du jeu de la Mère Primordiale (Adi Shakti). Il s'agit d'un système d’entrelacement, qui sera expliqué ultérieurement.
La Fibre du milieu (la Puissance Mahasarasvati) exsude dans le Vide, cet espace laissé vacant lorsque la Kundalini s’est retirée dans le sacrum. La Fibre supérieure (la Puissance Mahalakshmi) constitue la partie haute de Sushumna Nadi, et se manifeste en tant que système nerveux parasympathique, tandis que la partie basse de ce canal central demeure en tant que partie du Vide. »
Shri Mataji Nirmala Devi, chapitre 9 sur la création de la Kundalini, Le Livre de l'Adi Shakti, écrit entre 1975 et 1977 (?)
Publié en anglais le 09/2013
Dessin de Shri Mataji, indications complétées par nos soins,
Publié par dictionnaire sahaja yoga
sus