mercredi 21 février 2018

La culpabilité pousse à blesser les autres

« Je dirais que, comme la force réelle de votre Esprit est la virginité (et que vous l'avez perdue), vous avez aussi perdu le sens de la joie. Vous êtes des rabats joie. Du matin au soir, vous êtes des rabats joie les uns pour les autres – en disant des choses dures, voyez-vous, avec cette langue (bien pendue).

J’ai joint mes mains devant vous car Je savais que cela vous contrarirait un peu, alors J’ai juste gardé mes mains jointes là, pour que votre esprit ne soit pas trop décontenancé. Entre mes mains, voyez-vous, J’ai très attentivement pris votre coeur pour le garder là, de sorte que vous ne vous sentiez pas blessés. Parce que ce n'était pas cassant, mais c'est la vérité qui est dure. Pourtant, J’ai tenu votre coeur soigneusement entre mes paumes, pour que vous ne vous sentiez pas blessés.

Donc, pour faire du mal à autrui, il vous suffit d'ouvrir la bouche et de blesser. On ne sait pas combien d'ondes haineuses on crée ainsi en soi-même.
Vingt-quatre heures ne me suffisent pas pour aimer les gens. Maintenant, Je vais avoir soixante ans. Je ne pense pas avoir justifié ces soixante années parce que Je n'ai pas pu aimer les gens autant que Je l’aurais voulu. Le flux est si grand que mon corps en souffre et parfois Je me maudis en me disant: "Pourquoi devrais-je porter une telle charge d'amour en moi-même?" Et il y a peu d'excitation avec le puja aussi. Vous savez ce qui m'arrive, Je frémis. Parfois, vous m'appelez pour un puja, or que va-t-il se passer? Puis parfois, quelqu'un peut poser une question: "Mère, n'avons-nous pas absorbé vos vibrations?" C'est évident, mais Je ne veux pas le dire car si Je dis cela, votre Vishuddhi va se bloquer, vous absorberez encore moins.
Je dois faire un travail très délicat. Vous êtes déjà des gens blessés, parce que vous vous êtes blessés vous-mêmes. Personne ne vous a fait ce mal, vous vous êtes gentiment blessés vous-mêmes. Vous avez essayé de vous blesser de toutes les manières possibles. Maintenant à cause des blessures, la culpabilité est en vous et vous blessez les autres. C'est aussi simple que ça. Alors ne vous faites pas de mal à vous-mêmes, il n’est pas nécessaire de vous blesser. Mais rappelez-vous que nous n'avons pas à être durs avec qui que ce soit. Nous devons être doux. Nous devons être gentils.
Il y a aussi des psychologues qui se sont mis en avant et vous ont donné des explications de votre dureté: "Votre volonté doit être forte, si vous ne parlez pas comme ça, les autres profiteront de vous." Qui peut profiter des Occidentaux? C'est absurde, totalement absurde! Que ceux qui ont fait l'injustice partout dans le monde devraient dire une telle chose, est absurde! Je ne peux pas comprendre qu’ils puissent donner une telle explication!

Mais maintenant le temps est venu. Vous êtes ceux qui vont changer ce que pense Dieu (de vous) avec votre bon comportement. Vous allez plaire au Dieu courroucé. Vous allez représenter cet espace qui absorbe la compassion de Dieu. Demandez sa compassion! La méritez-vous? Si vous ne la méritez pas, qui aujourd’hui va la mériter dans ce monde occidental, dites-le moi? Vous êtes choisis pour cela, spécialement préparés pour cela, pour créer un espace, afin que la Divinité de la compassion soit éveillée chez le reste d'entre eux.

L'arrogance: vous avez vu ce qui s'est passé dans le développement de Sahaja Yoga. Nous avons fait un programme où nous avons eu, disons, un millier de personnes. Au suivi, il n'en est venu que trois. C'est typique.
J'ai passé la majeure partie de mon temps précieux dans ce pays et en Occident. Malgré cela, l'arrogance me déroute parfois. L'arrogance des uns envers les autres, même envers moi parfois. Ils sont si arrogants! Je ne peux pas penser à quelqu'un d’autre ayant été aussi arrogant envers moi qu'ils le sont eux. La façon dont ils me parlent, la façon dont ils se comportent envers moi, Je ne peux tout simplement pas comprendre comment ils peuvent être comme ça. »
Shri Mataji Nirmala Devi, premier jour du Navaratri, Hampstead, Londres, 17/10/1982
 

Le sens de la virginité et de l'innocence est la base de nos racines. Ces notions vont au-delà de leur sens premier car elles sont à l'origine de notre joie et de notre spontanéité. Elles s'opposent à l'arrogance ou la fourberie par exemple.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mardi 20 février 2018

La virginité est notre parure


« Vous devez ravaler votre orgueil. En voyant le passé, quelles que soient les erreurs que nous ayons commises - Je suis avec vous pour ça - il ne faut pas se sentir coupable. C'est très embarrassant comme Je vous l'ai dit, mais essayez de faire face à vous-mêmes. Nous devons nous voir en face, tels que nous sommes.
L'avantage des Indiens, c’est que la Kundalini existe là (en Inde). Donc, quoi que les Indiens fassent, ils sont toujours conscients de ce qui est mal. Pour eux, la vertu c’est la vertu, même s’ils ne sont pas vertueux. La justice c’est la justice, qu'ils soient justes ou pas. Ils savent; tout le temps, ils sont conscients s'ils font quelque chose de mal. Ils ne disent pas: "Et alors quoi?" Ils ne proposent pas non plus des choses manifestement mauvaises et contre la virginité, contre le sublime, contre la divinité. Les choses sataniques, ils ne proclament jamais que c'est divin. Ils sont hypocrites, d'accord, mais ils sont tout le temps conscients quand c’est mauvais. Toute la société est comme ça. Parce que la Kundalini demeure là (en Inde).

Quand nous perdons notre innocence et notre virginité, la première chose qui nous arrive, c’est que nous devenons égocentriques et nous commençons à penser: "Et alors quoi?" Votre Shakti c’est votre Kundalini et Elle est la Virginité. Elle est votre pouvoir. Elle est votre force. Votre innocence est votre force, le jour où vous l'avez perdue, c'est le jour où nous avons commis le péché originel. Donc, pour nous, il est important d’être très humbles et d’accomplir quelque chose. Quoi? Pas un royaume ni une sorte de vie de luxe, mais un siège dans cette terre sainte de Shiva.

Shiva est le pardon. Il pardonne à tout le monde. Même les Rakshasas (démons du côté droit) peuvent être pardonnés, mais peuvent-ils recevoir la Réalisation? Même les Pishachas (démons du côté gauche) peuvent être pardonnés, mais peuvent-ils recevoir la Réalisation? Etre pardonné, c’est différent. Cet aspect, le pardon, c'est pour qu'ils puissent rester plus longtemps (sur terre), qu’ils puissent vivre plus longtemps grâce au pardon de Shiva. Et alors? Mais quelle misérable vie!

Et les gens qui ne sont pas innocents ne peuvent jamais donner de la joie. Ce sont eux-mêmes des créatures malheureuses et ils rendent tout le monde malheureux. L'arrogance n'est pas une qualité de l’enfance. Nous devons être comme des enfants. Et même, alors que vous n’en étiez pas, vous avez bien reçu la Réalisation. Mais maintenant, vous êtes assis avec les devas, même plus haut qu'eux. Alors, quelle est notre parure? C'est l'humilité, c'est la simplicité. Pas l'ingéniosité, l'arrogance, descendre les autres et se vanter, mais une obédience complète, abandonnez toutes vos qualités égoïstes. Faites que la virginité renaisse en vous.  
A partir d'aujourd'hui, vous devez tous faire le vœu - aujourd’hui c'est le Nouvel An pour nous- d’abandonner tous nos horribles tempéraments, notre nature dominatrice, les comportements d’affirmation de l’ego, la dureté de l'ego, la domination. Je ne sais pas à quoi ça sert. Tant que vous n'abandonnez pas cela, le Seigneur de la virginité, Shri Ganesha, ne pourra pas couronner votre chakra de l’Agnya.

Tout ce que nous avons fait jusqu'ici ne nous a juste donné ceci: si notre passé pouvait nous donner une idée sur la façon d’être humbles les uns vis-à-vis des autres, avec tous les Sahaja Yogis, sur la façon dont nous devons être aimables, aimants, universels. La Vierge ne peut pas accepter des idées qui ne sont pas universelles, elle ne le peut pas! C'est un signe de la Vierge, parce qu'elle est universelle par nature. Tout fanatisme, tout racisme, tout système de caste, toutes ces choses qui séparent artificiellement l'homme de l'homme, la femme de la femme, la nation d’une nation, se termineront toutes dès que vous serez innocents.

Mais vous ne pouvez pas devenir innocent par un lavage de cerveau, c’est impossible. Par l'éveil de Kundalini, bien sûr, vous le pouvez. Mais pour maintenir cela, il faut que votre progrès soit interne et non externe afin de chercher vos racines. Elle est la "moola" (base, racine). Elle est la racine de votre être. Elle manifeste toutes vos racines. Donc, votre attention devrait être tournée vers vos racines et non vers vos branches. Vous avez été comme cela. Faites face à vous-même et développez vos racines maintenant. La société occidentale toute entière n’a pas de racines, vous pouvez le voir. Nous avons perdu nos racines. Voyons les choses en face, en tant qu’Occidentaux car Je suis aussi avec vous aujourd'hui. Nous devons trouver nos racines. »
Shri Mataji Nirmala Devi, premier jour du Navaratri, Hampstead, Londres, 17/10/1982
Publié par dictionnaire sahaja yoga

lundi 19 février 2018

Jai Ganapati Vandana Gan nayaka



Jai Ganapati vandan Gannayaka
Teri Chavi ati sundar sukh dayak.

Victoire à Ganapati, Salutations à Gananayaka!
Ta forme est si belle qu'elle confère le bonheur.

Tu char bhujadhari mastak sinduri (kumkum) rup nirala
Hai mushak vahan tero tu hi jag. karakh.vala
Teri sundar. murat. man. me,
Tu palak Siddhi Vinayaka
Tu as quatre bras, le front marqué au vermillon et une forme unique;
Ton véhicule est une souris, tu es le protecteur du monde entier;
Ta belle forme imprègne l'esprit;
Tu es le gardien, Oh Siddhi Vinayaka.

Man. mandir. ka andhiyara, tere nam. se ho Ujiyara
Tere nam. ki Jyot. jali To, man. me beh.ti sukh. dhara
Tera saumiran. har. pujan. me,
Sab. se peh. le phal. dayak.

Ton nom dissipe les ténèbres dans le temple du cœur.
Si la lumière de ton nom est allumée, le bonheur s’écoule dans le cœur;
On se souvient de tous les pujas;
Tu es le premier entre tous à accorder des bénédictions.

Tere nam ko jisane dhaya,
Us par reh. ti sukh chaya
Mere rom.-rom. antara me,
Ike tera rup. Samaya,
Tere mahima tu hi jane,
Shiva Parvati ke balak

Celui qui médite sur ton nom,
Reçois sur lui l'ombre fraîche du bonheur.
Toi seul connais
La gloire de ton nom.
Tu es le petit de Shiva et Parvati.

Hindi Songs 53
Publié par dictionnaire sahaja yoga

dimanche 18 février 2018

Comment se protéger?


« Vous ne devriez pas non plus être dérangés s'il y a des gens entourés de négativité. S'ils sont arrogants, essayez de leur donner des bandhans, essayez de les contrôler par toutes ces méthodes (sahaj). Mais si vous pensez qu’en argumentant avec eux vous pourrez les gérer, c'est une impossibilité. Alors essayez la nirmala vidya (connaissance sahaj).
Et voilà ce qu’est l'humilité, qui est la gaine de myéline de vibrations. Par exemple, chaque nerf a une gaine de myéline qui le recouvre. De même, l'humilité, c'est la gaine de myéline. Si vous êtes humbles, vous gagnerez la bataille, si vous ne l'êtes pas, vous serez perdus. Ensuite, tout deviendra comme une blague pour vous, une blague absolue. Si vous êtes humbles, vous pouvez voir les stupides, la négativité et tous les arrogants comme étant des clowns de cette dramaturgie.
Essayez d'être humbles avec vous-même et envers moi. Avec moi, c’est très important. Vous devez comprendre que c'est l'une des conditions que le Christ vous a posées, alors soyez prudents. Par rapport à moi, Je ne veux pas que vous soyez en aucune façon impolis, parce que Je ne peux rien faire dans ce cas. Tant que vous êtes humbles avec moi, Je prends tout en charge. Mais dès que vous êtes impolis envers moi, quelqu'un d'autre - et beaucoup d'autres, des milliers d'entre eux prennent les choses en charge, et ensuite, ne me blâmez pas pour cela. Parce que là (en étant humbles)vous êtes mes protégés, sous ma protection.
Supposons que vous essayiez de faire des trous dans votre toit, puis que vous disiez que la pluie tombe à l’intérieur, que pourriez-vous y faire? Je veux dire que vous avez déjà fait des trous dans votre toit. Le toit qui devait vous protéger, vous l’avez troué, maintenant la pluie ne peut que rentrer. Alors si vous voulez que le toit vous protège de la pluie, Je dois dire que vous manquez d'intelligence. Voilà ce qu’il en est.
Donc, voici l'autre avertissement. C'est très embarrassant, mais encore une fois, aujourd'hui est un jour de désagrément car la Vierge est toujours gênée, c’est quelqu’un de timide. Elle doit être timide. Elle est gênée de dire des choses qu'elle ne veut pas dire. Bien sûr que c'est une chose très délicate, même là, elle est timide, dire des choses dures est un truc horrible.

Ainsi, vénérons notre virginité intérieure. Elevons-nous jusque là pour encadrer ce diamant d'éclat qu’est notre virginité de notre humilité. Vous pouvez être en colère contre les autres, pas contre des Sahaja Yogis, pas contre moi. Même avec les autres, si c'est absolument nécessaire. Mais si vous vous combattez puis que vous parlez aux gens de Sahaja Yoga, vous ne serez pas crédibles.
Et c'est pourquoi, aujourd'hui, c’est le jour où la Vierge Gauri s'est assise pour vénérer Shiva. Elle a fabriqué un Shiva Lingua et s'est assise pour y appliquer son "sindur" (du kumkum): "Prenez cela en charge, O Shiva, c’est la marque de mon union avec vous. Je vous la laisse, pour que vous la preniez en charge." Occupez-vous en. Je m'en remets à vous pour cela." C'est ainsi que Gauri, votre Kundalini, s'en remet à l'Esprit:
"Alors prenez en charge cette connexion. J'oublie tout le reste. Je la laisse entre vos mains. Elevez-moi. C'est vous qui m’élevez. J'oublie tout ce que j'étais avant, j'ai tout abandonné. Je n’ai aucun autre désir si ce n’est que vous m’éleviez de plus en plus haut, rendez-moi comme vous, le reste n'est pas important. Toutes autres manifestations de ces désirs sont finies. Maintenant je vous remets totalement mon Esprit. Elevez-moi de plus en plus haut, de plus en plus loin, loin de toutes les choses qui ne sont pas l'Esprit. Faites de moi un Esprit total, un Esprit entier."

Oubliez tout, cette élévation, cette ascension devient un voyage prompt et rapide, une évolution très rapide. Vous pouvez tout simplement le faire si vous essayez maintenant et à chaque moment d'abandonner tout ce qui n'est pas l'Esprit. Tout ce qui va à l’encontre de l'Esprit doit être abandonné. Et voilà ce qu'est le pur désir, voilà ce qu'est la Kundalini, c'est la Vierge, c’est être absolument uni à l'Esprit. Tout le reste n'aucun sens, aucune valeur. »
Shri Mataji Nirmala Devi, premier jour du Navaratri, Hampstead, Londres, 17/10/1982

Le "sindur" est traditionnellement appliqué le long de la ligne de séparation des cheveux d'une femme mariée et sur le point du Virata à la base des cheveux. Ce n’est pas seulement en un point sur le front appelé "bindi" en hindi. Quand Gauri abandonne son sindur aux soins de Shiva, il s’agit de son Sahasrara. Elle lui demande de prendre en charge et de maintenir leur union qui se fait entre la kundalini et l’Esprit au Sahasrara.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

So, you also should not mind if there are people with bhoots. If they are arrogant, try to give them bandhans, try to control them through all these methods. But if you think by arguing with them you will be able to manage them, it’s an impossibility. So try Nirmala Vidya, and that is humility, which is the myelin sheath of vibrations. Like every nerve has a myelin sheath covering it, in the same way is the humility, is the myelin sheath. If you are humble you will win the battle, if you are not, you will be lost. Then the whole thing will become a joke for you , absolute joke. If you are humble you can see the stupid, the bhoots and all the arrogant as clowns of this drama.
Try to be humble with yourself, and with Me. With Me is very important. You must understand that it is one of the conditions that Christ has put on ‘you’, so be ‘careful’. Dealing with Me, I don’t want you to be in any way rude to me, because I can’t help it there. Till you are humble with Me, everything is in my charge. But as soon as you are rude to Me, somebody else-and so many of them, thousands of them take charge, and then don’t blame Me for that. Because you are My proteges here, under My protection.
Supposing you try to make holes in your roof, and then say that the rain is coming in, what can you do about it? I mean you have already made holes in your roof. The roof that was to protect you, you’ve made holes, now the rain has to come in. Then if you want that the roof still should protect you from the rain, then I must say you lack intelligence. That’s what it is. So this is the another warning. It’s very embarrassing, but again today is the day of embarrassment as it is. Because the Virgin is in embarrassed condition always, she is a bashful personality. She has to be bashful. She is embarrassed to say things which she does not want to say, of course that’s a very sweet thing, even there she is bashful, to say harsh things is a horrible stuff.
So let us worship our virginity within ourselves. Let us rise up to that point to mount that diamond of brilliance of our virginity, in the setting of our humility. You can be angry with others, not with Sahaja Yogis, not with Me. Even with others, when it is absolutely required. But if you fight among yourselves, and tell people about Sahaja Yoga, nobody is going to believe you.
And that is why today is the day when the Virgin Gauri sat down to worship Shiva. She made a Shiva Lingua and was sitting and putting Her "sindur" on that: “That you look after this, which is the mark of my union with you. I leave it to you, to look after”,-to Shiva. You look after this. I surrender to you." For this, that’s how the Gauri your Kundalini surrenders to the Spirit: "Now You look after this connection. I forget everything else. I leave it into your hands. Lift me up. You raise me up. I forget all that was me before. Everything I have dropped out. No other desire. But just lift me higher and higher. Make me yourself. The rest of it is not important. All other manifestations of these desires are over. Now, I am absolutely surrendered to you my Spirit. Lift me higher and higher. Higher and higher, away from all the things that were not the Spirit. Make me complete Spirit, full Spirit. "
Forget all that was there. That elevation, that ascent becomes a fast, quick trip, a ‘very’ fast ascent. Just you can do it if you try at this moment and every moment to give up all that was not the Spirit. Anything that goes against the Spirit must be given up. And that is what is the pure desire, that’s what it is the Kundalini, is the Virgin. Is to be absolutely one with the Spirit. All the rest has ‘no’ meaning, has no value.

samedi 17 février 2018

Sai Baba chanté par Abijit



Shri Sainath ou Sai Baba de Shirdi est un des maîtres primordiaux qui enseigna à Shirdi. Il est né le 28 septembre 1838 et mort le 15 octobre 1918.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

jeudi 15 février 2018

Quand il y a trop d'organisation....

Shri Mataji: Maintenant, Je dois vous dire que Je n'aurai pas tellement de temps quand Je viendrai à Paris. Nous aurons certainement trois ou quatre programmes, mais Je ne serai pas capable de bouger trop ici et là. Mais pour Mulhouse, Je peux y aller de la Suisse.
Sahaja Yogi: Très bien.
Shri Mataji: Pour Mulhouse, J'irai de la Suisse. Et en tout cas, téléphonez-moi et nous le gérerons. Je serai là au mois d'avril. D'accord?
C'est tout. Alors que Dieu vous bénisse tous.
Profitez bien et essayez maintenant de vous aimer les uns les autres, de vous comprendre et de vous apprécier. Après la Réalisation, vous pouvez apprécier les autres.

Maintenant Grégoire, quoi?
Rien ne presse, tu vois! Tu es juste trop pressé. Ce n'est pas nécessaire.
Juste une minute.
Sahaja Yogi: Alors une question- Donc vous venez en février en France maintenant.
Shri Mataji: Les Italiens, appelez simplement les Italiens.
Je pense qu’il y a trop d'organisation! Et J'ai vraiment tout organisé.
Non, n'organisez rien! S'il vous plaît, arrêtez! Je peux voir les visages là-bas.
S'il vous plaît, arrêtez toute l'organisation et tout le travail d'écriture.
Arrêtez ça!
Qui a organisé vos bus?
Grégoire: Nous n'organisons rien Mataji, je pense que les Français ne savaient pas qu'ils viendraient ce soir avec nous.
Shri Mataji: "Baba", ils le savent très bien! Est-ce que tu veux dire que si tu le leur a dit, ils le sauraient? Maintenant, ne fais pas ça!
Grégoire: Brian m'a dit qu'ils ne savaient pas.
Shri Mataji: Maintenant, ne faites pas ça!
Sahaja Yogi: Est-ce bien si nous allons à l'hôtel, Mère ?
Shri Mataji: Mais pourquoi faites-vous tous cela?
Les Sahaja Yogis rient.
Shri Mataji: Maintenant, vous tous, voulez-vous s'il vous plaît-
Les Sahaja Yogis rient.
Shri Mataji: Parce que J’ai moi-même des ennuis. Vous voyez, vous faites partie intégrante de mon corps. Maintenant laissez cela! Vous tous partirez agréablement. Tout sera fait. Prenez les choses calmement. Asseyez-vous et profitez bien! Venez!
Les Sahaja Yogis rient.
Détendez-vous!
Alors maintenant, voilà ce que nous avons.
Applaudissements.
Détendez-vous! Détendez-vous!
Très bien. Alors maintenant tout a été fait pour vous. Je l'ai dit, arrangé et Je vais m’en occuper. Mais maintenant, vous devez aussi savoir que Je ferai tout pour vous. Mais vous devez faire quelque chose pour moi. Et, la seule chose que vous ayez à faire, c’est de vous aimer les uns les autres. Et d'autre part, de vous détendre.
Très bien.
Que Dieu vous bénisse.

Shri Mataji: Maintenant, devrais-je voir des Italiens? Les Italiens sautent déjà de joie.

Sahaja Yogi: S'il vous plaît, excusez-moi, puis-je vous poser une question?
Shri Mataji: D'accord.
Sahaja Yogi: Quelqu'un nous a dit que vous viendriez le 5 mai en France, parce que nous devions réserver un endroit. Est-ce confirmé ou nous devons-nous...

Shri Mataji: Le 5 mai? Vous voulez le faire en France? En Italie?
Sahaja Yogi: On nous a dit de le faire, Mère.
Sahaja Yogi: On nous a dit que ce serait mieux. C'est selon votre souhait ou votre désir.
Shri Mataji: Vous arranger un lieu, si vous le pouvez, Je veux dire, quel que soit le moment, J’y serai.
Sahaja Yogi: Très bien, Mère, merci.
Shri Mataji: D'accord. Que Dieu vous bénisse.
Mais qui vous a dit ça?
Sahaja Yogi: Quand nous avons acheté le sari pour les pays, ils ont demandé : Allez-vous acheter le sari pour Sahasrara Day?
Shri Mataji: Vous l'avez acheté?
Sahaja Yogi: Non -
Grégoire: Shri Mataji, il nous a été dit que vous aviez dit que le jour du Sahasrara serait en France. Sahaja Yogi: Ce n’est pas moi, je n'ai pas dit la mais ...
Shri Mataji: Ça?
Grégoire: On me l'a dit.
Shri Mataji: Oh, faisons-le en France. Tout est bien pour la France. Mais voyons ce que les Français nous donnent.
Sahaja Yogi: Merci, Mère.
Shri Mataji: Tout ce qu’il y a de mieux pour les Français, Je le ferai. Mais voyons ce qu'ils nous redonnent.
Sahaja Yogi: Mère, il y a une grande maison à Rouen, les gens peuvent y loger.
Shri Mataji: Très bien, alors vous le faites le 5 mai en France, Je suis d’accord. Mais la seule chose, c’est que c'est le meilleur jour et vous devrez être les meilleures personnes. Sinon, quand J'arriverai là-bas, Je trouverai des gens brandissant des bâtons et des fusils et Je m'enfuirai.
Shri Mataji rit.
Très bien. Que Dieu vous bénisse.
Tout le monde devrait s'entraider.
Que Dieu vous bénisse. Restez de bonne humeur. Ne faites jamais comme ça (froncer les sourcils), vous voyez, une fois que vous commencez à faire comme ça (se renfrogner), c'est parti.
Détendez-vous ! Détendez-vous!
De quoi vous inquiétez-vous?
D'accord.
Que Dieu vous bénisse. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conseils aux Français, Bordi, Inde,15/02/1984
Publié par dictionnaire sahaja yoga


Now I have to tell you that I won’t have so much time when I’ll come to Paris. We’ll have three or four programs no doubt, but I won’t be able to move too much here and there. But Mulhouse I can go from Switzerland. 
Sahaja Yogi: All right.
Shri Mataji: Mulhouse I’ll go from Switzerland. And in any case, you telephone to Me and we’ll manage it. I’ll be there in the month of April. All right? That’s it. So may God bless you all. Enjoy yourself and now try to love each other and understand and appreciate. After Realization, you can enjoy others.
Now Gregoire, what?
No hurry, you see! Just too much hurrying you have been. No need.
Just a minute.
Sahaja Yogi: So one question Mo- so You’re coming to February on France now. 

Shri Mataji: Italians, just call Italians. I think too much organisation is going on and I really made the organisation for it. No don’t organise. Please, stop it! I can see the faces there. Please stop all organising and all the writing work. Stop it! Who organised your buses? 
Gregoire: We don’t organise anything Mataji, I think the French people didn’t know that they are coming this evening with us. 
Shri Mataji: Baba, they know it so well! Do you mean to say if you have told them they would know? Now, don’t! 
Gregoire: Brian told me they didn’t know. 
Shri Mataji: Now don’t! 
Sahaja Yogi: Is it good if we are going to the hotel Mother. 
Shri Mataji: But why are you all doing that! [Sahaja Yogis are laughing.] 
Shri Mataji: Now will you please all- [Sahaja Yogis are laughing.] 
Shri Mataji: Because I get into troubles Myself. You see, you are part and parcel of My body. Now leave it! All of you are going nicely. It will be all done. Take it easy! Sit down enjoy yourself! Come along! [Sahaja Yogis are laughing.] Relax. So now, this is what we have. [Applause.] Relax! Relax! All right. So now everything has been done for you, I’ve said it, arranged it and I’ll work it out. But now, you must also know I’ll do everything for you. But you have to do something for Me. And, the only thing you have to do is to love each other. And secondly to relax. All right. May God bless you. 

Shri Mataji: Now, should I see Italians? Italians are already jumping. 
Sahaja Yogi: Please, excuse me, can I ask You one question? Shri Mataji: All right. 
Sahaja Yogi: Somebody told us You will come for the 5th of May in France because we have to register some place. Is it confirmed or we have to, no to- 
Shri Mataji: 5th of May? You want to do it in France? Italy? 
Sahaja Yogi: We have been told, Mother. 
Sahaja Yogi: It has been told to us that it would be better. It’s according to Your wish or Your desire. 
Shri Mataji: You arrange, if you can, I mean whenever you arrange I’ll be there. 
Sahaja Yogi: All right, Mother, thank you. 
Shri Mataji: All right. May God bless you. But who told you that? 
Sahaja Yogi: When we bought the sari for nationals, they said: "Will you buy the sari for Sahasrara Day?" Shri Mataji: You bought it? 
Sahaja Yogi: No - Gregoire: Shri Mataji it was told that You said the Sahasrara day was in France. Sahaja Yogi: Not me, I didn’t tell but-
Shri Mataji: That?
Gregoire: That was told to me.
Shri Mataji: Oh, let’s have it in France. Every thing’s best for the France. But let’s see what French give us. Sahaja Yogi: Thank you, Mother. 

Shri Mataji: All the best for the French, I’ll do. But let’s see what they return. 
Sahaja Yogi: Mother, there is a big house in Rouen, people can accommodate there. 
Shri Mataji: All right, so you make it 5th of May in France, I’m willing. But only thing is that is the best day and you should be the best people. Otherwise, when I’ll reach there, I’ll find people standing with sticks and guns and so I’ll run away. [Shri Mataji laughs] All right. May God bless you. Everybody should help each other. May God bless you. Keep happy mood. Never do like this, you see, once you start doing like that [to frown, to scowl], it’s gone. Relax, relax! What are you worried? All right. May God bless you.

mercredi 14 février 2018

Les Français ont le sens de l'esthétique


« Maintenant, Je vous demande que lorsque Je viendrai, bientôt, en France- Je vais venir cette fois encore- nous allons avoir de très bons programmes et vous, tous ensemble, qui avez vécu ensemble maintenant, vous allez donner une très belle image de la fraternité, de l'amour et de l'affection et du respect mutuels. Parce que cela va se développer, mais sans avoir de profondeur. Vous pouvez aller profondément, tenant le sari entier avec vous.
Et une fois que vous allez en profondeur, ils viendront tous avec vous. Bien sûr, J'espère que vous avez apprécié vos programmes ici. Avez-vous tous apprécié?
Alors, qui a déjà voyagé pour Tour entier?
Le Tour, qui l'a déjà fait?
Qui l'a déjà fait?
Sahaja Yogi (en français): Levez la main!
Là maintenant, Je peux voir. Un, deux, trois, quatre, cinq six, sept et huit. Maintenant, voyons. Que dites-vous du Tour en entier? Qu'est-ce qui vous est arrivé et qu’avez-vous ressenti auprès des Indiens que vous avez rencontrés?
Sahaja Yogi: Je pense que je dois prendre une bonne leçon des Sahaja Yogis.
Shri Mataji: Et tu es content?
Sahaja Yogi: Je suis très content.
Shri Mataji: Tu te sens vraiment changé aussi?
Sahaja Yogi: Oui, oui.
Shri Mataji: Bien.
Et qu’en est-il pour toi Robert?
Sahaja Yogi (Robert): "Les Indiens nous ont beaucoup donné et je pense que c’est assez difficile de le supporter."
Sahaja Yogi : Il n'y est pas vraiment habitué….
Shri Mataji rit
Shri Mataji: Donc, ta femme va aussi te donner beaucoup. D'accord?
Que Dieu vous bénisse pour cela ...

Maintenant, qui d'autre est ici? François?
Sahaja Yogi: Il a dit, "j'ai trouvé que les Indiens sont très simples, très purs, et qu’on ne peut pas les recevoir avec notre mental mais avec notre cœur."
Shri Mataji: Oui, parce que vous êtes un peu compliqués, na? …
Shri Mataji rit
Shri Mataji: Vous feriez mieux de casser ce crochet. Tout ça, c'est du passé maintenant, vous pouvez le faire très facilement parce que vous êtes maintenant des Yogis.
Maintenant, qui d'autre est là?
Sahaja Yogi: Martine. Elle espère rencontrer les autres femmes indiennes maintenant.
Shri Mataji: Shri Mataji parle en hindi. Alors qu'est-ce qu'elle a dit?
Sahaja Yogi: Elle a dit, qu'elle sera très heureuse de rencontrer les Indiennes qui viennent dans notre pays; elle est très contente.
Shri Mataji: Oh, Je vois. J’en suis très heureuse. Vous leur direz, parce qu'il y a beaucoup de choses que vous connaissez et qu’elles ne connaissent pas, vous voyez. Par exemple, votre esthétique est bien meilleure. Je veux dire, après tout, vous comprenez mieux l'art, vous avez le sens des couleurs, il y a beaucoup de choses (comme ça). Mais elles comprennent mieux la morale, Je pense.
Et vous avez une tradition de choses esthétiques et tout ça. Nous aussi, Je veux dire, nous sommes des gens très créatifs, sans aucun doute, mais nous n'avons pas le sens de l'esthétique. Vous êtes des connaisseurs et nous sommes des créatifs. Mais vous pouvez leur apprendre, vous pouvez leur en parler. Elles seront très heureuses de tout savoir sur ces choses et elles l’intègreront en un rien de temps parce que ce sont des personnes très humbles...

Maintenant, qui d'autre était là?
Sahaja Yogi: Je pense que nous avons beaucoup de choses à apprendre d'eux.
Shri Mataji: Mais avez-vous remarqué à quel point ils m'aiment vraiment? Parce qu'ils me connaissent. Et ils savent qu'ils ont une mère. Même sans rien leur dire, tout se passe en douceur, ils ne me posent jamais de questions.
Même quand Je romps leurs traditions, ils ne demandent jamais rien. Aujourd'hui, par exemple, j'ai dit: "Les mères des filles vont faire ça." Ils ont dit: "Mais c'est fait par les mères des garçons." J'ai dit: "Mais les mères des filles sont pour la plupart étrangères donc elles ne peuvent pas le faire." "Alors, c’est bien."
Je veux dire, c'est de l’obédience et c'est tout en douceur voyez-vous, comme si J’oeuvrais à travers eux. Je n'ai rien besoin de leur dire. Ils ont tout fait par eux-mêmes. Je ne leur ai jamais rien dit, parce que, comme vous le savez, J'étais moi-même très occupée. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conseils aux Français, Bordi, Inde,15/02/1984

Peinture: Antoine
Publié par dictionnaire sahaja yoga

lundi 12 février 2018

Seulement pour les Français


Shri Mataji: C’est seulement pour les Français. Seulement pour les Français, seulement les Français. Maintenant, J'ai parlé des Français, vous voyez. Le problème avec les Français, c'est qu'ils sont très individualistes. Peux-tu traduire?
Sahaja Yogi: Oui.
Shri Mataji: Et ils ne peuvent pas supporter le leadership. Dans votre pays, vous savez combien de fois vous avez changé votre président ?... C'est l'esprit français.
Parce que tout le monde se croit très astucieux et très intelligent. Et ils savent comment talonner les autres, ils voient toujours les défauts d'une autre personne.
Or, au début, il y a eu là-bas Marie comme leader. Tous les Français ont été contre elle. C'était elle qui arrangeait- Shri Mataji parle en hindi.
Non, c'est seulement pour les Français.
Tous ceux qui ne sont pas français devraient s’en aller un peu par là-bas.
Dites-le lui. Vous devriez tous vous en aller.
Arrêtez la musique s'il vous plaît.

Maintenant, nous devons combattre le problème fondamental qui se niche dans chaque pays. Or, le fait est que quand nous avions Marie en tant que leader, tout le monde lui sautait à la gorge. Ils ne pouvaient pas voir un seul bon point en elle. Shri Mataji parle en hindi.
Maintenant, à la suite de cela, Je leur ai demandé: "Pouvez-vous la remplacer?" Elle était intelligente, éduquée, généreuse. La seule chose, c’est qu'elle n'était pas si solennelle peut-être. Mais maintenant, comment peut-on avoir quelqu’un de parfait?
Nous l'avons donc délogée gentiment. Nous l'avons délogée.
Puis Alexandre est arrivé. Il semble que vous êtes tous contre lui maintenant. Si vous continuez à vous comporter ainsi, Sahaja Yoga ne pourra jamais s’établir nulle part. Maintenant, il a épousé une jeune femme indienne et Je sais ce qu'il fait. Au cas où Je trouverais quelque chose de mal chez lui, Je le remettrai à sa place. Mais n'essayez pas de le corriger vous-même et n'essayez pas de lui trouver des fautes; sinon, vous allez encore extrêmement affaiblir toute l'organisation.

Peut-être que quelqu'un, Robert, est bon dans ce domaine, peut-être que Patrick, lui, est bon dans cela, tout ça. Mais maintenant, pour moi, il est impossible de communiquer avec vous tous, c'est impossible. Dans le corps, il n'y a qu'un seul cœur. Combien y a-t-il de cœurs? Alors, si Je dois répondre à toutes les parties du corps, c'est difficile. Donc maintenant, laissez-le en un seul morceau, Shri Mataji rit- et soyez gentils. Ce n'est pas bon de se battre comme ça, de lui trouver des fautes.

En fait, les Indiens l'ont remarqué. Ils ont remarqué que les Français n’étaient pas collectifs. Ils m'ont dit qu’ils l'appréciaient beaucoup. Les Indiens n’ont jamais d’arrière pensée! Si Je dis: "Très bien, il est le leader, très bien." Ensuite, ils ne remettront jamais cela en question, vous voyez? Regardez comment ils travaillent? Pouvez-vous les voir, partout? Quelle nourriture ils vous ont-ils donnée aujourd’hui? Voyez tout leurs arrangements. En fait, vous autres n'avez fait aucun travail là-bas; ils ont fait tout le travail! Comme vous continuez de vous critiquer mutuellement, vous n'avez plus d’énergie pour faire aucun travail et vous avez beaucoup d'ego. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conseils aux Français, Bordi, Inde,15/02/1984
Publié par dictionnaire sahaja yoga

dimanche 11 février 2018

Assumez vos pouvoirs et scrutez-vous!



« Un jour que Je voyageais en bateau, un homme s'est retrouvé enfermé dans la chambre froide et a attrapé une pneumonie. Alors, le capitaine est venu me voir:
-Voyez, ce garçon a une pneumonie, nous devons aller chercher un médecin par hélicoptère.
J'ai dit:
-Capitaine, Je vous ai donné la Réalisation, vous êtes un docteur.
-Qui, moi ?
-Oui, vous. Si vous voulez, Je peux descendre (le voir).
-Non, non, non, mais dis-moi ce qu'il faut faire.
-Allez-le voir et mettez simplement votre main sur son cœur, terminé !
-Moi ?
-Oui, vous!
Il est descendu et a mis sa main et l’homme s’en est remis. Il était étonné. Il m'a rencontré maintenant au mariage - et il était étonné de lui-même. "Cela, je peux le faire à n'importe qui?" "Oui, oui, vous pouvez e faire!"
Mais si vous n’assumez pas (vos pouvoirs) , et si vous vous asseyez simplement pour méditer, méditer, en vous en remettant, à quoi cela sert-il? Donc, vous devez, après avoir atteint l'état de Shiva, vous devez commencer à faire le travail de l'Adi Shakti.
Vous devriez avoir ce désir de transmettre Sahaja Yoga, nous devons y arriver. Mais faites attention, il se peut que parfois vous soyez conditionnés, que vous soyez dans l’ego, observez-vous.
En vous observant vous pouvez, J’en suis sûre, réaliser beaucoup de choses. Nous l'avons fait, certaines personnes ont pris sur elles de le faire et elles l’ont fait partout, dans tous les pays.

Donc le premier aspect de l’obédience est important, celui d’atteindre l'état de votre Esprit, de Shiva et Sadashiva. Mais le deuxième état, c’est de devoir ensuite penser aux autres. La première chose, c'est, comme on dit en sanscrit: "vyashti" (succès; individualité), ce qui signifie gain individuel, vous obtenez une gain individuel. Et puis cela devient "samashti" (réalisation, collectivité), ce qui signifie le collectif.
Vous devez y arriver au niveau collectif. Les gens qui n'ont jamais eu la Réalisation, rien de tel, ont créé tellement d'organisations et ceci et cela. Alors que vous, vous avez la Réalisation, alors il est maintenant important que vous transmettiez cette lumière aux autres. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Mahashivaratri puja. Delhi, Inde, 14/03/1994

Vidéo: "Aali Ganarayachi Swari", Shri Ganesh Bhajan,
Chanteuse: Shreya Ghoshal Compositeur: Anand Kurhekar

Paroles: Hrishikesh Paranjape - Hindi Label - Times Music
Publié par dictionnaire sahaja yoga

samedi 10 février 2018

Appropriez-vous vos pouvoirs


« Dans votre comportement, dans votre conversation, dans tout, vous devez être quelqu’un d’extrêmement humble. Si ce n'est pas le cas, cela signifie que Sahaja Yoga vous a donné un double ego. Or, vous savez que Shiva est connu pour son innocence, pour sa simplicité, sa mansuétude. Il pardonne. Il pardonne aux rakshasas. Il pardonnera à tout le monde, c’est sa nature. Mais quiconque va à l’encontre de la Mère Primordiale, il ne l'épargnera pas. Donc, c’est sa nature, la qualité qu’il faut comprendre: l’obédience ne signifie pas l'abandon de choses externes. Qu'y a-t-il à abandonner? Ce sont des pierres, qu'abandonnez-vous? S'en remettre signifie se purifier complètement, se détacher complètement. Le détachement, c’est le seul moyen pour s’élever.

Certaines personnes tombent malades, elles en font tout un plat: "Je suis malade, le monde entier devrait savoir que je suis malade, malade, malade, malade, malade." Mais si vous êtes un Sahaja Yogi, si vous observez: "Oh, alors je suis malade, d'accord, voyons." Tout comme lors d’un sport: observez simplement. "Je suis malade." Alors, que se passe-t-il maintenant? La température monte joliment, maintenant elle baisse, c’est tout simplement une sorte d'attention joyeuse et enjouée.

Donc, quand Je suis arrivée, J'avais de la température, mais personne ne croyait que J’en avais. J'étais si fatiguée durant le mariage, mais ils ont dit: "Vous n'avez pas l'air fatiguée." J'ai dit: "D'accord, Je ne suis pas fatiguée." De même, la vie doit également être jouée. C'est juste un jeu, et ce jeu doit être vu par la lumière de la sagesse. Rien n'est tellement grave, pour les Sahaja Yogis rien n'est si grave. Mais celui-ci devient très sérieux et il en fait trop au sujet de lui-même…

En fait, lors du puja, quand vous dites les noms de ces Shaktis, elles sont également éveillées à l'intérieur, sans aucun doute. Après le puja, vous le ressentez mais vous ne les utilisez pas. J’ai vu tant de gens étant venus au puja et ayant ce pouvoir en eux-mêmes, les mêmes pouvoirs. Mais au moment où ils partent, c'est fini, envolé.
Donc, l’obédience a un autre aspect: l'appropriation. Assumez que: "Je suis un Sahaja Yogi et je peux absorber tous ces pouvoirs en moi-même." Donc, un aspect, c’est l’obédience. Pourquoi s’en remettre? Pour absorber. Automatiquement, quand vous vous en remettez, vous absorbez.
Mais une fois que vous avez les absorbés, vous devriez ensuite les retenir et assumer en vous-même, savoir que vous avez ces pouvoirs.
C’est là que les Sahaja Yogis échouent le plus. La première fois que cela s'est passé, aucun Sahaja Yogi n’aurait touché qui que ce soit, n'aurait élevé la Kundalini de quelqu'un, ceci, cela. A ce moment là, il y avait au moins cinquante de Sahaja Yogis. J'ai dit: "Maintenant, que faire? J'ai préparé ces canaux et personne ne lève le petit doigt. Comment vais-Je y arriver?" C’était très difficile!

Mais un jour, il s’est trouvé que nous avions un programme dans la rue de Nasik. Je séjournais à Nasik. C’est environ, Je pense, à trente milles de là. Donc, nous étions à mi-chemin quand notre voiture est tombée en panne. Et personne, aucune autre voiture ne passait, rien, aucune aide, rien. Je ne savais pas quoi faire. Mais, tous les Sahaja Yogis étaient (déjà) arrivés sur place et il y avait foule! Ils ont commencé à dire:"Quand Mataji va-t-elle venir? Quand Mataji va-t-elle arriver?" Il y avait une telle pression!
Alors ils ont dit: "Tout va bien, nous allons vous donner la Réalisation, asseyez-vous." Et ils ont donné la Réalisation. C'est la première fois que les Sahaja Yogis ont commencé à savoir qu'ils pouvaient donner la Réalisation, qu’ils pouvaient faire ceci et cela. Ils s’y sont tous mis après ça.
Donc, il faut qu’il y ait cette appropriation: "J'ai ces pouvoirs, je ne vais pas les gaspiller, je vais les utiliser, je vais prendre soin des autres, je ne vais pas me contenter de les garder pour moi." Il faut vous approprier cela. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Mahashivaratri puja. Delhi, Inde, 14/03/1994
Publié par dictionnaire sahaja yoga

vendredi 9 février 2018

L'obédience est la condition du Yoga moderne


« Avec Sahaja Yoga, nous n'avons jamais essayé de surmonter le désir par le sanyasa ou en fuyant le foyer, ou en faisant toutes sortes de choses qui ont été suggérées. La première chose à faire, c’est d’obtenir la lumière de votre Esprit. L'Esprit est le reflet de Sadashiva. Par cette lumière, Il montre, Il ne fait que montrer le chemin. L'Esprit est comme une lumière qui brille et qui montre le chemin. Sur ce chemin, vous devenez par vous-mêmes si sage que vous marchez dans la lumière de la sagesse, que vous marchez dans la lumière de la justice, parce que tout ce qui est destructeur est vu par le biais de la lumière de l’Esprit. Vous commencez à abandonner tout ce qui est destructeur. Personne ne doit vous dire: Abandonne ceci, abandonnez cela. Vous vous rendez compte que: "Ceci est mauvais et nous devrions l’abandonner."
Cela a été, devrais-Je dire, ma propre compréhension des êtres humains. Parce que nous sommes à une époque où les gens sont dans l’illusion totale. Ils sont en conflit permanent, se battant même pour exister. Dans ces circonstances, tout aurait échoué si vous aviez du commencer par suivre un sanyasa (une ascèse) et ensuite aller dans l'Himalaya et tout le reste. Si cela devait être fait en masses, il fallait que ce soit fait radicalement. Et heureusement, J'ai été capable de trouver un moyen par lequel vous pouvez obtenir votre germination, votre Réalisation.

Or, certains qui reçoivent la Réalisation doivent comprendre certaines choses parce que, comme vous le savez, il y a beaucoup de gens qui ont obtenu leur Réalisation. Je ne sais pas combien. Je ne fais pas de compte. Mais ce qui leur manque, c'est l'obédience (surrender). C'est embarrassant à dire, mais c'est un fait. C'est la seule condition à ce Sahaja Yoga moderne, il vous faut vraiment vous en remettre. Si vous commencez à utiliser votre cerveau, si vous commencez à utiliser d'autres méthodes pour comprendre Sahaja Yoga. Vous ne pouvez pas (comprendre Sahaja Yoga ainsi). Vous devez vous en remettre et, tout comme l'Islam n'est rien d'autre que l’obédience, l'Islam signifie obédience - et s’il n’y a pas d’obédience, il est impossible d'établir quelqu'un au Royaume de Dieu.

L’obédience ne consiste pas en l’abandon de votre famille, en l’abandon de vos enfants, ou l’abandon de vos foyers, de vos maisons et propriétés. S'en remettre, c’est ici abandonner son ego, pour commencer, puis abandonner ses conditionnements.
Par exemple, l'autre jour, J'ai rencontré un monsieur qui souffrait beaucoup. Alors Je lui ai demandé: "Qui est votre gourou?" Alors il m'a donné le nom d’un gourou. J'ai dit: "Il ne vous 'a fait aucun bien, allez-vous le laisser tomber?" Il a dit: "Demain." J'ai dit: "Pourquoi pas aujourd'hui?" Il a dit: "Aujourd'hui? Mais je dois jeter toutes ses choses. Donc demain matin, je le ferai." J'ai dit:" Très bien, faites-le demain." "Que dois-je jeter, Mère?" J'ai dit:"Alors toutes les choses avec lesquelles vous l'avez vénéré, jetez-les, jetez-les. "
Puis il a fait le tour de toute la maison, a trouvé tout ce qui servait à le vénérer, il a rassemblé tout cela et l’a jeté dans la mer. Et puis il a dit à la mer: "Je suis désolé. J’ai beaucoup souffert à cause de cet homme, alors s'il vous plaît, ne souffrez pas."
Donc, si vous n’avez pas ce genre d'intelligence très pénétrante, vous ne pouvez pas vous en remettre. On s'en tient à (ses conditionnements).
Je connais beaucoup de gens qui trouvent très difficile de se débarrasser de leurs conditionnements, c'est plus difficile que pour l'ego, de leurs conditionnements sur la vie ordinaire et des schémas conditionnés qu’ils ont.
Nous avons d’abord le conditionnement de (notre pays). Supposons que vous soyez nés en Inde ou en Angleterre ou dans n'importe quel endroit. Après Sahaja Yoga, J'ai vu que la plupart des gens se mettait à voir ce qui n’allait pas chez leurs compatriotes, dans leur pays, avec leur religion, avec les livres qu'ils lisaient. Immédiatement ils commencent à voir clairement ce qu’était leur erreur, ce qui est faux. Ils se moquent tous d'eux-mêmes. J'ai vu cela partout dans le monde….

Mais la première chose dont J’ai parlée, c’est de l’obédience. En fait, en vous en remettant, vous développez une sorte d'état où, dirais-Je, vous devenez un sanyasi de l'intérieur. Cela signifie que rien ne peut vous dominer. Un sanyasi, c’est quelqu’un qui est au-dessus de tout le reste, rien ne peut s’accrocher à lui. Il ne fait que regarder les choses et il sait à quoi s’en tenir. Il se peut qu’il n’en dise mot. Il sait ce qu’il en est et il ne fait pas ce qui est mal. Il est si détaché, que dans ce détachement seulement il peut voir quel est le problème. Il commence à voir chez les membres de sa famille, dans d'autres environnements, partout, il commence à voir ce qui ne va pas. Et il ne s'identifie pas avec eux, c'est très surprenant. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Mahashivaratri puja. Delhi, Inde, 14/03/1994
Publié par dictionnaire sahaja yoga

jeudi 8 février 2018

Développez votre dignité

« Alors maintenant, voici la position qu'il faut connaître: on ne devrait pas essayer de trouver des défauts, si c'est son épouse, au moins, vous pouvez, mais pas avec le leader qui est là. Si, voyez-vous, vous voulez vous moquer de tout le monde, vous pouvez vous moquer de moi aussi.
Vous voyez, les Français sont des spécialistes quand il s’agit de se moquer du monde entier. Mais qu'en est-il d'eux-mêmes, ne sont-ils pas bizarres?
Donc, il faut comprendre qu'il y a vraiment beaucoup de choses bizarres chez les Français. Quand vous viendrez en Inde, vous en prendrez conscience. Et les jeunes femmes qui vont avoir un - il y a trois jeunes femmes qui vont venir en France et elles seront exposées à des chocs.
Shri Mataji rit
Oui bien sûr, ne pouvez-vous pas sentir que les choses sont choquantes?
C'est un pays très différent, Je dois le leur dire. Elles seront choquées. Shri Mataji parle en hindi: "Est-ce que vous écoutez tous? Avez-vous entedu ce que J'ai dit?"
Vous êtes tous exposés aux chocs. Shri Mataji parle en hindi: "Vous serez choquées par becoup de choses là-bas."
Le système tout entier est différent, toute l’idéologie est différente; les priorités sont différentes; ce sont des gens vraiment différents. Mais la plupart d'entre eux ont vraiment la tête à l’envers. C'est un fait, vous savez.
Donc, maintenant, Sahaja Yoga est en train de s'établir. J'avais l'habitude de dire que la France est Narka (l’Enfer), vous vous en souvenez, et que vous autres êtes devenus les lotus et que vous devez émettre du parfum. Alors essayez de comprendre votre responsabilité, vous devez être sérieux, ne pas vous moquer les uns des autres. Et vous devez vous respecter les uns les autres. L'idée c’est que si vous devenez frivoles et puérils, alors vous devenez jeune et tout le reste. C’est une absurdité, vous verrez; la dignité est si importante.
Alors pour nous, en tant que Sahaja Yogis, en France, nous devons nous inculquer une immense dignité ainsi qu’aux autres. Et Je dirais, Alexandre aussi, tu devrais aussi savoir maintenant que tu es un adulte. Vous tous, vous devriez savoir que vous êtes des adultes. Ne soyez pas frivoles, ne soyez pas médiocres, ne soyez pas puérils. Vous devriez tous ressentir cela et c'est ce que J'attends de tous les Sahaja Yogis. Maintenant, heureusement, vous avez ces trois jeunes femmes venues de l'Inde. Elles ne cogitent pas trop et n’insistent pas trop en ce sens, vous voyez?
Ah! Vous voyez, ce que Je constate, c'est que quand vous commencez à parler comme ça, grossièrement, vous vous faites toujours mal mutuellement. Je veux dire que ce sont des experts pour se faire mutuellement de la peine; personne, non plus, ne s’en soucie. C'est tellement sans-gène.

Nous ne sommes pas seulement des êtres humains, nous sommes des âmes Réalisées; nous sommes des saints d’un très haut calibre,
A quelqu’un qui vient Non, non, non, non, c'est pour les Français.
Sahaja Yogi: Je suis aussi français.
Shri Mataji: Vous êtes un Français? Non, non, non, non, vous ne pouvez pas vous asseoir ici. Ce sont des secrets que nous révélons.
Maintenant, donc, pour vous, il est très important de comprendre que vous devez tous développer un caractère qui est celui d’un Yogi. Vous devez méditer, comme eux, à Londres, qui se lèvent à quatre heures, prennent leur bain et méditent. Ils des couchent tôt, mais les Français ne peut pas se coucher tôt. Dans la nuit, commencent toutes les bêtises.
A propos du traducteur Il et déjà en train de brûler.
Shri Mataji rit
Toute la nuit, les méfaits du côté gauche débutent. Le mieux, c’est de se lever le matin et de prendre son bain. Car maintenant vous devez savoir que vous êtes les forêts de travail de ces arbres qui peuvent exhausser n'importe quel voeux à n'importe qui - "Kalpatarus" (les arbres des vœux). Et vous êtes les océans de nectars qui parlent. C'est ce qui a été décrit. Et pouvez-vous rester à la traîne? (Pour le traducteur) Comment pouvez-vous rester à la traîne, comment pouvez-vous rester derrière?
Shri Mataji: Vous traduisez mieux?
Changement du traducteur.
Il est donc important que tous les Sahaja Yogis français sachent où ils se trouvent et combien d'efforts sont nécessaires pour transformer cette atmosphère. Un effort particulier, un double effort est nécessaire de la part des Français par rapport aux autres. Donc, il faut gérer de telle façon que nous transformions l'enfer en paradis.
Donc, nous tous, soyons ensemble. N'essayez pas de trouver des fautes chez les uns et chez les autres. Et Je suis sûre qu'un jour viendra où la France s'élèvera très haut dans la spiritualité. Je suis très optimiste. Et le nombre de fois où Je suis allée à Paris, Je ne suis allée dans aucun endroit autant de fois jusqu'à présent. Mais la différence c’est que maintenant, le bateau a commencé se mettre en marche, mais les Sahaja Yogis doivent en devenir des experts. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conseils aux Français, Bordi, Inde,15/02/1984

La dignité vient du premier chakra, le Mooladhara.
Image: "Kalpataru", l'arbre exhaussant les désirs de Sahil et Sarthak, Victoria and Albert museum, Londres
Le Kalpataru est un arbre qui exhausse les souhaits dans la mythologie indienne.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mercredi 7 février 2018

Mahalaya



Ceci est un aperçu de Mahalaya interprété en direct par Abhijit Ghoshal et son équipe à Mumbai. Abhijit Ghoshal a conservé cette tradition à Mumbai depuis 11 ans. C'est une occasion rare d'assister à ce genre de musique en direct de nos jours où tout est fait en studio.
Plus sur:
http://abhijitghoshal.com/  
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mardi 6 février 2018

Shri Ganesha Dhimahi



Abhijit Ghoshal interprète "Shri Ganeshay Dheemahi (From "Viruddh")" de Shankar Mahadevan.
Plus connu par son premier vers "Gananaya ka ekdanta ya vakratunda ya".
Publié par dictionnaire sahaja yoga

lundi 5 février 2018

Les Français doivent être doux mais forts



« Le Sahasrara a un mantra qui est "nirmala", signifiant qu’on doit le garder propre, pur et immaculé. C'est votre travail d'essayer de le garder pur et propre. Et ceci constituera assurément une autre étape, un autre saut accéléré dans une nouvelle dimension pour beaucoup plus d'êtres humains.
C'est un très grand plaisir que d'être à Paris aujourd'hui, que l’attention du monde entier soit sur Paris, sur la France, sur ce pays qui a vraiment été maudit, négligé par toutes les divinités, parce que les êtres humains ont vraiment été dans l’erreur.
Que toutes les divinités soient établies dans ce pays, parce que c'est l'attention, et l'attention, quelle que soit l'attention que nous portons, nous est rapportée par le Sahasrara. Ainsi le Sahasrara de la France peut être ouvert, ainsi l'attention de la France devrait être dirigée vers l'Esprit et vers la vie éternelle. C’est un pays très important, c'est pourquoi J'ai décidé de célébrer ici ce jour du Sahasrara.
Or, la responsabilité pesant sur les Sahaja Yogis français est bien plus importante. Ils doivent changer de méthodes et de styles. Ils devraient être très doux, gentils et en bonne santé, mais en même temps, ils devraient être des Sahaja Yogis très forts, de sorte que lorsque les autres les voient, ils voient en eux cette supériorité.
Avant le jour du Sahasrara, nous avons eu une session vraiment réussie. Je suis très satisfaite de vous.
Que Dieu vous bénisse tous.
Maintenant, Je bénis tous les autres centres qui ont prié et qui prient, pour leur donner un Sahasrara très développé, un Sahasrara éveillé, qui les séparera de leurs petites coquilles.
Qu’ils se développent au point de ne faire qu’un avec le tout.
Que Dieu vous bénisse tous. »
Shri Mataji Nirmala Devi, jour du Sahasrara, Le Raincy, France, 05/05/1982

"Jai Jai Nirmal Janani Nirmalkauns" est interprété par pandit Bhajan Sopori, accompagné de son fils pandit Abhay Sopori, et de pandit Sarit Das aux tablas, lors du concet pour le Sahasrara Day, le 2 mai 2009. C'est un raga pour le Sahasrara.
Les musiciens ont d'abord joué au chateau devant Shri Mataji. La soirée a commencé par la composition du fils de pandit Bhajan sur le raga "Nirmalkauns", inspirée et créée pour Shri Mataji. Les mots ont touchés Shri Mataji. Sir CP est venu ensuite les remercier en leur disant que Shri Mataji avait beaucoup apprécié le concert. Puis, les musiciens sont ensuite partis au hangar pour continuer le concert devant le reste des Yogis qui ont pu bénéficier de 3 heures de long concert, retransmises au Château.
Pandit Bhajan Sopori est l'un des meilleurs joueurs de santour (cithare sur table). Il a largement contribué à faire connaître cet instrument et y a ajouté de nouvelles fonctionnalités comme la vina.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

dimanche 4 février 2018

Comment développer le Sahasrara?

« C'est seulement le Sahasrara qui doit se développer, pas l'Esprit. Plus le Sahasrara est sensible, plus il reçoit les qualités spirituelles de l'Esprit. En fait, la paix est ressentie au Sahasrara. Le bonheur est également ressenti au Sahasrara, car c’est le cerveau et le cerveau est la quintessence du système nerveux, du système nerveux central, ou de la conscience elle-même.
Donc, en ouvrant simplement le Sahasrara, le travail n'est pas accompli. Nous devons avoir de plus en plus de canaux qui agiront sur tous ces nadis, avec leurs différents pouvoirs, et qui pourront fonctionner d’une façon systématique et appropriée
Mais ces gens qui, après la Réalisation, se laissent aller à des habitudes destructrices, obstruent le flux des nadis et sont vraiment très nuisibles pour le Virata. De telles personnes devraient vraiment arrêter Sahaja Yoga et l'épargner. Ou bien on devrait demander à ces gens de partir et on devrait cesser nos relations avec ceux qui s'opposent à une si grande œuvre du Divin.
Celui qui veut développer son Sahasrara doit savoir qu’il ne devrait pas entretenir de mauvaise compagnie mais devrait toujours avoir la compagnie des Sahaja Yogis. Il ne devrait pas prendre ses vacances tout seul, mais il devrait, la plupart du temps, les passer en compagnie d'autres Sahaja Yogis.
Après le Sahasrara, lorsque vous êtes au-delà du Sahasrara, vous pouvez voir qu'il est très important que tous ces nadis soient maintenus ensemble, et que tous les centres et le divinités soient maintenus éveillés et intégrés. Cela peut même se faire par un effort conscient, en vous observant, en scrutant vos pensées. Vous commencerez à voir votre ego et votre super ego. Vous serez capables de voir si vous vous leurrez, si vous manquez d’honnêteté envers vous-même, la façon dont vous vous convainquez que vous êtes très bien, comment vous êtes totalement dans l’ego.

Sahaja Yoga s'adresse aux personnes qui sont connectées à leur Esprit, donc toutes les autres choses doivent disparaître, toutes les mauvaises identifications doivent être abandonnées. On peut le faire d’une façon consciente, comme Je l'ai dit, vous pouvez vraiment vous améliorer. Parce qu’après la Réalisation, tout ce que vous désirez devient une partie du désir Divin et tout ce que vous faites devient une partie de l'action Divine. Donc, on doit se rappeler que grâce à un effort conscient, nous pouvons vraiment découvrir qui nous sommes et voir si nous sommes vraiment honnêtes à ce sujet.

Si l'on est honnête, on peut voir que la collectivité est le seul moyen d'étendre son Sahasrara. Pour cela, il faut de la tolérance, il faut de la sagesse et une stature digne de celle d'un prophète, ce que vous êtes. Et vous devriez parler comme un prophète. En fait, vous devez vous éduquer. Comment parle un prophète? Comment un prophète parle-t-il? Ce n'est pas un manque de sincérité ou de la comédie parce que maintenant vous êtes éveillés. Quand vous n’êtes pas éveillés, alors tout ce que vous faites est artificiel. »
Shri Mataji Nirmala Devi, jour du Sahasrara, Le Raincy, France, 05/05/1982

Une fois que l’on a reçu sa Réalisation, à chaque méditation, la Kundalini fait passer de plus en plus de fils et élargit le canal central pour former une corde de plus en plus solide. Lorsque l’on médite, notre attention va au Sahasrara. Puis, avec un peu d’expérience et de profondeur, on la sent au-dessus du Sahasrara, d’où l’on peut mieux se voir comme à partir d’un point de vue culminent. On comprend les choses avec détachement, car nos sentiments sont apaisés.
On arrive à avoir un point de vue plus objectif sur nous-même, c’est à dire moins impliqué par des pensées qui suivent trop le parti pris de notre personne, qu’on pourrait appeler notre ego, ou le point de vue et les dires des autres, qu’on pourrait nommer notre super ego.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

samedi 3 février 2018

Le Sahasrara se développe



« Le Sahasrara est votre conscience (awareness, perception).
Lorsqu'il est illuminé, vous accédez à la technique divine (yantra). Or, il y a deux types de techniques: celle du Divin et celle que vous suivez. Vous ne pouvez pas agir en tant qu’être divin, mais vous pouvez utiliser le pouvoir divin et le manoeuvrer. Par exemple, le Divin veille sur tous les événements de l’univers. La plus infime particule est contrôlée par le Divin. Quant votre Sahasrara s'ouvre et que votre Kundalini atteint la fontanelle, une sorte de force inflammable se tient prête au Sahasrara et dès que l'aire de la fontanelle s’ouvre au niveau du Brahmarandra, la Grâce de l'Esprit allume cette force inflammable et vos nadis s'illuminent. Pas tous, mais un bon nombre d'entre eux; pas sur toute leur longueur, mais à la périphérie. C’est de cette façon que vous obtenez votre Illumination.

Tant de choses se produisent, parce que, aussi, vos sept centres se trouvent au Sahasrara. Avec la lumière vous voyez leurs positions relatives. Je ne veux pas dire que vous les voyiez, mais cela fonctionne au niveau conscient. Votre conscient ressent cette intégration intérieure.
La raison qui est séparée du coeur ne fait qu’un avec le cœur. Elle ne fait qu’un avec l'attention. Où que votre attention se pose, vous agissez d’une façon collective. Toutes les activités de votre attention sont bénies. Votre attention a une grande importance et vos désirs en ont encore plus, car (votre cerveau illuminé) est une chose si intégrée que votre attention et vos désirs ne font plus qu'un. Vous désirez ce qui est bon pour votre Esprit, et votre attention est attirée par tout ce qui émet ce pouvoir spirituel. Les priorités changent très vite.
Ceux qui sont primitifs et qui n'ont pas évolué peuvent ne pas sentir cette actualisation, et ceux qui ont surdéveloppé leur mental essaient en fait de tester leur attention. Ils veulent d'abord voir comment élever la Kundalini. Ils veulent voir que c'est logique.
Pour une personne équilibrée, il n'y a pas du tout de questionnement. Il y a des gens comme ça parmi nous. Ils sont juste devenus cela et ils n'ont jamais questionné. Ils se sont simplement établis. Ils sont innocents, ils sont intelligents, avant tout, ils sont spirituels.
Mais quel que soit le défaut de leur qualité, il peut être corrigé au moyen du Sahasrara.

Tout d'abord, vous devez diminuer votre ego parce que s’il y a de l'ego, il fait pression sur le Sahasrara. Il faut aussi réduire le superego parce qu'il fait aussi pression le Sahasrara et fait mal à la tête. Donc, pour garder le Sahasrara en bonne santé, il faut comprendre que les priorités doivent changer. Cela prend un certain temps pour quelques personnes, alors elles doivent délibérément faire des efforts.
Il existe beaucoup de livres qui, si vous les lisez, vous suggèrent des activités "anti-Dieu". Un Sahasrara illuminé n'aimera pas cela, il se refermera. C'est comme un poison. Il n'aime pas avoir de pensées empoisonnées. Si vous continuez avec ce poison, il se fermera de nouveau.

De même, les gens qui sont très colériques, très "soupe au lait", et tous les autres problèmes venant de l'ego, s'ils essaient de réprimer le Sahasrara, il se mettra aussi à se refermer. Ceux qui ont été conditionnés par de faux gourous et par de mauvais livres, à cause de mauvais parents peut-être, venant d'un mauvais pays, ayant un mauvais mode de vie, ne permettent pas non plus au Sahasrara de se développer sainement. »
 Shri Mataji Nirmala Devi, jour du Sahasrara, Le Raincy, France, 05/05/1982
Publié par dictionnaire sahaja yoga

vendredi 2 février 2018

L'ouverture du Sahasrara racontée aux Français

« Aujourd'hui, c'est un grand jour pour nous tous, les chercheurs, car le dernier travail du Divin, celui d'ouvrir le dernier centre dans le Grand Être Primordial, a été accompli le 5 mai 1970. C'est le plus grand événement de tous les événements spirituels de l'Univers. Cela a été fait avec beaucoup de soin et d’importants ajustements. Ce n'est pas dans les limites de l’entendement humain de comprendre comment les choses fonctionnent dans les cieux. C'est votre chance ainsi que l'amour de Dieu qui ont façonné cette merveille. Sans cet événement, il n'aurait pas été possible de donner la Réalisation en masse aux gens. On aurait pu le faire pour une ou deux personnes, ici et là, mais donner un tel éveil en masse n'aurait pas été possible.
Comme vous le savez, au Sahasrara se trouvent les sièges des sept chakras principaux. Il y a 1.000 nadis, ou, comme on dit, 1000 flammes, et chacune possède 16,000 pouvoirs. Chaque nadi gère un certain type de personne et, avec les permutations et combinaisons de tous ces nadis, les êtres humains sont préservés.

Dès que le Sahasrara a été ouvert, toute l'atmosphère s’est remplie d’énormes chaitanya, et il y a eu une lumière extraordinaire dans le ciel, et tout est descendu sur cette terre à la façon d’une pluie torrentielle ou d'une cascade, avec une force vraiment formidable, comme si J’étais devenue inconsciente et stupéfiée. L'événement était si inattendu et si énorme que J’en suis devenue stupéfaite et complètement silencieuse devant une telle grandeur.
J’ai vu la Kundalini primordiale s’élever comme une grande fournaise, et la fournaise était très silencieuse mais elle avait l'air d’être brûlante comme lorsqu’on chauffe du métal et qu’il en devient tout coloré. De même, la Kundalini s’est révélée être comme un énorme fourneau, qui serait comme un tunnel, où vous voyez ces plantes pour la combustion du charbon qui produisent de l'électricité; et elle s’est déployée comme un télescope, l’un après l'autre, ils sont sortis - Shut- Shut - Shut (onomatopées) - comme ça. Puis les Divinités sont venues et se sont assises sur leurs sièges, sur leur trônes dorés, et puis elles ont soulevé la tête toute entière, comme un grand dôme, et l'ont ouverte. Ensuite, cette pluie torrentielle m'a complètement trempée, et quand J’ai commencé à voir tout cela, J'ai été noyée dans la joie. Juste comme un artiste qui voit sa propre création accomplie, J’ai ressenti la joie d'un grand accomplissement.

En sortant de cette magnifique expérience, J'ai regardé autour de moi et J'ai vu des êtres humains si aveugles que J’en suis devenue absolument silencieuse. Ensuite, J’ai voulu prendre ces coupes pour les remplir de ce nectar. Mais Je n’ai vu que des pierres.

Le chakra du Sahasrara est la partie la plus belle de votre être. C'est un grand lotus, avec un millier de pétales de différentes couleurs, apparaissant comme de grosses flammes. C’est une chose que beaucoup ont vue, mais la voir déverser cette pluie torrentielle, c’était comme voir ces flammes se transformer en fontaine, en fontaine de couleur et de parfum. Pouvez-vous penser à une fleur qui répandrait sa couleur et son parfum alentour?
Les gens ont peu écrit sur le Sahasrara, car quoi qu’ils aient pu voir, c’était d’un point de vue extérieur, il ne leur était pas possible de le voir de l'intérieur. Même si on l’atteint par l’intérieur, si le Sahasrara tout entier n'est pas ouvert, vous ne pouvez voir sa beauté, car quand il est fermé, quand tout le Sahasrara est fermé, alors vous passez juste par une mince ouverture puis vous en ressortez.

Mais imaginez-vous seulement un immense lotus aux mille pétales, et vous seriez assis à l’intérieur, sur la corolle, et vous regarderiez tous ces pétales, magnifiquement colorés, parfumés et palpitant de félicité et de joie.
Rester au Sahasrara, dans cette position, c’est la situation idéale. Mais ensuite, après le silence, vous débordez d’une compassion et d’un amour immenses, et où vous êtes attiré vers ces personnes qui n’ont pas encore découvert ce qu’est voir réellement.
Et ainsi, vous essayez de porter votre attention sur le Sahasrara de millions de personnes et ensuite vous commencez à voir les problèmes qui existent au Sahasrara. Et même si vous désirez ouvrir le Sahasrara, c'est une chose très difficile parce que le passage du Divin vers l’être humain doit passer par des êtres humains. Le pouvoir pourrait être avec vous, mais il doit passer par l'élément humain. »
Shri Mataji Nirmala Devi, jour du Sahasrara, Le Raincy, France, 05/05/1982
Publié par dictionnaire sahaja yoga

jeudi 1 février 2018

Votre Sahasrara grandit avec votre attention

« Le Sahasrara est la force évolutive qui commande, guide, et pour le garder absolument prêt à croître et à s’amplifier, il faut observer sa propre croissance. Ne justifiez jamais vos méfaits. Si vous commencez à vous justifier, vous êtes en fait en train d’y penser (donc hors du Sahasrara).  
Nous n'avons pas le temps pour penser à nous-même. Nous devons penser aux autres parce que les autres sont aussi dans notre cerveau; et quand on commence à penser aux autres, à leur parler de leur résurrection, notre Sahasrara augmente immanquablement en taille et en sensibilité. La sensibilité augmentera aussi, la profondeur s’établira aussi. Tout comme un arbre qui, quand il pousse, étend ses racines avec force.

Vous devez donc sortir de vos coquilles et déployer vos ailes. On doit abandonner toutes les petites choses du mental. Vous devez vivre comme quelqu’un de très grand, d’immense qui doit apporter soutien, conseils, aide et éveil à des milliers de personnes.
Si ce jour du Sahasrara, fait en France, établit un nouveau dynamisme dans ce pays, Je suis sûre qu'il captera la pensée des gens. Il résonnera dans leur cerveau. Leur inconscient le transmettra dans leur être et ils se remettront à raisonner.
Maintenant, de nouvelles percées se produiront et les gens commenceront à se tourner vers la vérité selon la logique. Ils en arriveront aux bonnes conclusions. Ils abandonneront tout ce qui est inutile et inefficace.

Le Sahasrara est le trône de l'Esprit, et plus grand est le roi, plus grand est le trône. La façon dont vous traitez votre Esprit s’exprime par la façon dont vous gardez votre Sahasrara. Telles que les choses sont, les sept chakras siègent au Sahasrara ; vous devenez le maître de ces sept chakras et c’est ainsi que vous pouvez faire la Réalisation- que vous pouvez donner la Réalisation. Et alors vous pouvez devenir un être subtil. Grâce à un effort conscient, vous pouvez pénétrer l’être des autres et élever leur Kundalini et les améliorer. L'illumination du Sahasrara vous donne également un nouvelle vision pour voir tous les "sukshmas" (minuscule, subtil), toutes les choses subtiles dans l'atmosphère. Lorsque vous vous développez de plus en plus haut, vous pouvez voir les vibrations comme des lumières autour de vous.
Il se peut que vous ne soyez pas intéressés par beaucoup de sujets, mais vous serez étonnés de voir comment vous devenez le maître de beaucoup de choses. Les sept chakras siègent au Sahasrara, vous devenez le maître, comme si votre cerveau manifestait tout ce que vous aviez désiré. C'est ce que Krishna a promis, lui qui est en fait le Virata. Ainsi, vous devenez le maître de votre cerveau, car en fait, c'est l'Esprit qui maîtrise le cerveau.

Plus vous posez votre attention sur l’Esprit, plus la taille de votre Sahasrara grandit et plus sa lumière s’étend et plus vous devenez de puissants Sahaja Yogis. Voir que cela se produit est aussi la chose la plus importante pour Dieu Tout-puissant, ainsi Il peut, pour le moment, différer sa colère et son courroux, afin qu'Il pardonne aux humains leurs erreurs, leur obstination et leurs sottises immatures.
Que l'homme s'élève afin de voir la gloire et la grandeur de son Père.
Qu’il obtienne aussi suffisamment de pouvoir pour supporter la compassion de Dieu.
Que le Sahasrara atteigne une dimension telle qu'il puisse accomplir l’œuvre du divin en toute conscience. »
Shri Mataji Nirmala Devi, jour du Sahasrara, Le Raincy,banlieu de Paris, 05/05/1982

Le Virata, c’est le grand Homme Cosmique, l'Être Cosmique, le Macrocosme ou Dieu. C’est l'Esprit universel omniprésent, omniprésent, omniscient, qui prend la forme de l'Univers, le témoin des formes matérielles.
Le Virata est la forme cosmique du Soi, il est à la base du monde matériel. C’est cet aspect que Shri Krishna révèle à Arjuna dans la Bhagavad Gita (Le Chant du Bienheureux).
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mardi 30 janvier 2018

Mahamaya a été créée pour vous

« Mais voyez-vous, vous assumerez qu’il y a quelque chose de spécial à votre sujet, alors vous devrez agir en fonction, quelle que soit votre spécialité.
Les fleurs sont si belles, si spéciales, si charmantes. Je veux dire, Je n’arrivais pas à soustraire mon attention d'elles, elles sont si belles. D'accord, mais si elles sont comme ça, c’est ainsi. Qu'y a-t-il? Elles ne vont pas avoir d'ego à ce sujet: "Nous sommes si belles, nous sommes si magnifiques." Non, aucune d'entre elles. Donc cet ego vient quand il y a de nouveau la partie Mahamaya, quand vous êtes dans la maya de votre propre entendement.

Maintenant vous êtes des Sahaja Yogis. Vous devriez en être très fiers. Vous devriez être - Je ne sais pas. Regardez ces gens horribles qui ne sont pas du tout connectés à Dieu. Ils n'ont rien à faire. Hier cette dame, elle m’a donné une conférence sur "Pourquoi ne louez-vous pas le Seigneur?" voyez-vous. Elle m’a fait un discours. Shri Mataji rit.
Donc c'est juste une sorte de supposition: "je suis quelque chose de génial" qui vous donne de l’ego, mais c'est aussi une maya, parce que vous devez apprendre. Finalement, votre ego se brise et vous comprenez que c’était comme pour Humpty-Dumpty.
Une fois que vous découvrez cela : "je ne veux plus avoir d'ego". Je veux dire qu'il y a des Sahaja Yogis qui refusent d’œuvrer pour Sahaja Yoga. J'ai demandé pourquoi. "Mère, nous sommes trop intelligents et notre intelligence va nous duper et nous développerons de l'ego." J'ai dit: "Là, c'est une dérobade, ce ne sera pas le cas. Sahaja Yoga ne peut jamais vous donner de l'ego, mais il vous donnera de la joie. Si cela vous donne de l'ego, ce n'est pas sahaj, cela devrait seulement vous donner de la joie." Donner la Réalisation ou soigner quelqu'un, si quelqu'un qui est gentil, n'importe quoi, cela vous donne satisfaction et vous vous en réjouissez. C'est un fait. Je veux dire que vous êtes venus de loin jusqu’ici, vous jouez une si bonne musique, tout ça. Maintenant vous avez appris le style indien, Je ne sais pas comment. N’importe qui en aurait beaucoup d'ego, mais non, dans la Maya de votre Mère, vous vous réjouissez tout simplement. La Maya devrait vous apporter du contentement, c'est la meilleure chose que cette Maya peut donner, et vous pouvez tellement bien en profiter!

Je trouve que c'est une très belle atmosphère créée par cette Mahamaya. Alors vous pouvez profiter les uns des autres, vous pouvez profiter de ma compagnie, vous pouvez profiter de la nature. Il y a un tel rapport, une si belle compréhension entre tout le reste. Personne ne s'inquiète de savoir qui est plus élevé, qui est inférieur, quelle est la position de chacun, combien d'argent il a ou ce qu'il possède. Rien, vous vous réjouissez tous, tout simplement. Si quelqu'un a du talent, il en profite bien car il a du talent et les autres profitent aussi de son talent. Pas de jalousies, pas de rivalités, rien ...

Aujourd'hui est un jour spécial, celui du Nouvel An où l’on dit: "Aujourd’hui, c'est le jour le plus propice pour commencer quelque chose de nouveau", et Mahamaya doit commencer sa dissolution. Peu à peu, vous devriez essayer de comprendre. Beaucoup de gens me demandent: "Mère, comment avez-vous fait ça?" Oubliez, c'est la Mahamaya. Oubliez-ça. Comment l'ai-Je fait? Oubliez simplement, vous n’avez pas besoin de connaître cette partie. Profitez-en bien tout simplement. Profitez juste du fait que vous êtes dans cette Maya et que vous vous en réjouissez. C'est le meilleur moyen de vous réjouir de cette Mahamaya.
Et aujourd'hui, pour la première fois, nous avons ce puja de Mahamaya. Comme c’est Gudi Padwa, J'ai pensé qu'il fallait faire quelque chose d'unique qui englobe tout de Sahaja Yoga, tout de Sahaja Yoga. Ce n'est pas une seule incarnation, ce n'est pas un seul nadi, ce n'est pas une seule Déesse, mais tout est là. Je dis parfois que c’est comme un film, qui est audio, visuel, tout est là – il y a une dramaturgie, de la musique, aussi un jeu d’acteur. Il y a tout dans un film maintenant. Je veux dire que tout est intégré.
De même, Je pense que Mahamaya possède tout, tout ce dont vous me parlez, tout ce que vous aimez, tout ce que vous découvrez, tout est dans la vision de Mahamaya, qui a été créée pour vous. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Mahamaya puja, Auckland, Nouvelle Zélande, 10/04/1994
Publié par dictionnaire sahaja yoga